Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Pierre Forest
Il est le patriarche de "La Confession d'Abraham" de Mohamed Kacimi, au théâtre du Rond-Point. Ce Tourangeau au physique terrien poursuit, avec ce rôle d'Abraham, une belle carrière dans des emplois de pères nobles. Il fait miroiter en un seul spectacle toutes les facettes du théâtre.
Un comédien-roi avec un cœur de prince

On a vu ce Tourangeau massif camper le paysan naïf et généreux de La Maison Tellier. Il était le Razoumikhine du Crime et Châtiment mis en scène par Hossein, et auparavant le Don Diègue du Cid de Le Douarec. Littéraire de cœur, il s'intéresse aux grands textes du théâtre contemporain. Avec Antoine Vitez, son professeur au Conservatoire, il a travaillé Brecht et Tchekhov. Mais aussi Claudel, qu'il rêve de jouer un jour.
Affichant une quarantaine sportive alors qu'il a cinquante ans cette année, Pierre Forest interprète les pères nobles depuis toujours. Avec son visage large et son physique puissant, il fut Créon et Lear avant d'être Abraham, et sera bientôt Hugo. Il cite Jean Vilar et ses deux types d'acteurs : les princes et les rois. Lui qui fut longtemps un roi au cœur de prince, le voici à présent père fondateur...

Un patriarche aux pieds sur terre

Il nourrissait depuis longtemps le désir d'être seul en scène, pour faire jouer toutes les facettes du théâtre. La rencontre avec Mohamed Kacimi donna lieu à une véritable collaboration entre auteur, comédien et metteur en scène, pour la "dramaturgisation" de l'œuvre.

Et voilà Pierre Forest à son affaire : pour raconter l'histoire du patriarche et restituer l'énergie propre à chaque situation, il doit déployer une grande mobilité de jeu. Imiter les personnages avec lesquels Abraham discute en mémoire, en faisant appel à la caractérisation de la commedia dell'arte. Et nous plonger presque dans une scène de boulevard, lorsqu'il répond à son épouse Sarah. Face au public, qui figure ses descendants d'aujourd'hui, son Abraham se fait conteur, et rythme physiquement les méandres de sa quête.
En simple costume, chemise ouverte, Pierre Forest fait résonner la tête d'Abraham d'échos bibliques et contemporains, à travers un parcours rocambolesque...

Ses projets

Il interprétera Victor Hugo exilé, avec sa mèche rebelle, dans Quand les tables tournaient chez Victor Hugo, de Roger Gouze.
Portrait par Vincent Goupy
Paru le 01/09/2002

-
Haut