Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Didier Pallagès


Corinne et Gilles Benizio
alias Shirley et Dino
Le rire cloche de Shirley et les taquineries de son cousin Dino, au théâtre de l'Atelier! Gilles y chantera de grands standards italiens, racontera sa famille et l'Italie et cuisinera dix litres de la sauce tomate de sa grand-mère, agrémentant des kilos de pâtes cuites sur place à partager avec le public. Corinne a pris des cours de chant et portera quatre belles robes. Bref, si «Dino fait le crooner»... Shirley fait sa crâneuse ! Mais que sait-on vraiment de leurs créateurs et de leur parcours avant «Le Plus grand Cabaret du monde» de Patrick Sébastien ?
Mariés, Corinne et Gilles ont deux enfants, Elisa, 23 ans, comédienne, et Raphaël, 21 ans, futur ingénieur. Un peu plus jeunes à l'époque, Corinne et Gilles réussisent leur bac. Frustré de n'avoir pas, via un cursus technique, un bagage littéraire suffisant, Gilles s'inscrit à Censier, section théâtre, et s'éclate. De son côté, Corinne, aimant surtout jouer à la MJC de La Courneuve, s'inscrit aussi à Censier, mais pas pour longtemps «Je voulais interpréter des textes, pas les décortiquer». A cette fille qui le fait tant rire, Gilles propose très vite de monter un spectacle qu'ils jouent une fois à la fac. Ils adorent ça et continuent dans la rue.

Lors d'un stage avec Ariane Mnouchkine, ils découvrent la force du personnage. «Grâce à lui, on peut tout faire, tout oser». et ne cherchent pas longtemps les leurs. «A un cousin qui me taquinait sans cesse, je serinais à longueur de temps arrêêêête. Et comme on chantait des chansons des années 50/60, j'ai opté pour la choucroute et la robe vichy. De son côté, Gilles s'affuble d'une veste blanche et du pantalon d'un type des années 50 qui a grandi trop vite». Ainsi naquirent, en 87, Shirley et Dino, leurs costumes ayant été refaits à l'identique plusieurs fois.

Avec un petit karaoké, un micro, un rideau rouge et l'électricité offerte par les bistrots, campings et autres, le couple gagne sa vie... et tente d'approcher les salles parisiennes. «Trop ringards» leur répond-on ! Alors, il crée la Compagnie Achille Tonic («Achille pour Zavatta et Talon, Tonic car on avait la patate !») pour auto-produire à Avignon un spectacle de music-hall avec jonglage, magie, marionnettes... appris sur le tas. «Ça collait super bien à nos personnages d'une autre époque, décalés, mauvais artistes, naïfs !». D'où un franc succès !

De retour à Paris, Corinne et Gilles font rouvrir «Les Etoiles», lieu fermé depuis 89, et y jouent dès 91... sans être sûrs de son autorisation à recevoir du public. «Après avoir épuisé notre public, amis et famille, on a fait appel à des copains pour nous rejoindre sur scène... et nous amener les leurs. Ça a marché... et le directeur a augmenté le loyer!». Shirley et Dino continuent à présenter d'autres artistes, mais dans un chapiteau planté rue de la Roquette puis quai d'Austerlitz, dans des festivals et en tournée. «Malgré le succès, trop de monde à gérer» et revoilà nos Shirley et Dino seuls sur scène à la Nouvelle Eve en 99. S'ensuivent une tournée de deux ans, un retour à la Nouvelle Eve et une première apparition dans l'émission de Patrick Sébastien. Délire immédiat côté réservations et, depuis, leurs salles ne désemplissent pas !
Portrait par Caroline Fabre
Paru le 27/09/2015

-
Haut