Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Jules Pajot


Cécile Magnet
«C’t’à ton tour, Laura Cadieux», au Théâtre de l’Archipel
De son entrée dans le métro à la salle d'attente de son gynécologue, la Montréalaise Laura Cadieux nous invite à parcourir son univers. Cécile Magnet incarne cette créature loufoque et québécoise signée Michel Tremblay et mise en scène par Christian Bordeleau.
Pour quelles raisons ce texte a-t-il retenu votre attention ?
Je cherchais depuis longtemps un texte pour un monologue. J'ai fait connaissance avec l'univers de Michel Tremblay au travers d' «À toi pour toujours, ta Marie-Lou», une pièce à quatre personnages que nous avons eu le plaisir de jouer plus de 250 fois. En me plongeant dans l'œuvre de Tremblay, je suis tombée sur son roman «C't'à ton tour Laura Cadieux».

Pourriez-vous nous présenter Laura Cadieux ?
C'est un personnage haut en couleur, d'une mauvaise foi incroyable, néanmoins très vraie et touchante par ses confidences. Elle ne s'apitoie pas sur elle-même, aime rire, s'amuser. Tremblay la croque, elle et ses copines, avec une truculence rabelaisienne souvent crue mais jamais vulgaire. Il lui fait dire des tas de choses sans avoir l'air d'y toucher. C'est très profond sans jamais se prendre au sérieux.

Qu'apporte la mise en scène de Christian Bordeleau ?
Il m'a principalement fait travailler la douzaine de personnages que Laura Cadieux campe. On s'est beaucoup amusé à trouver les voix, les attitudes. Cela fait maintenant plus de trois ans que nous collaborons dans cet univers théâtral qui nous apporte beaucoup d'émotions et que nous colportons, de festivals d'Avignon en tournées, en repassant par Paris !
Interview par Alain Bugnard
Paru le 23/03/2015

-
Haut