Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Frédéric Thibault


Une chance inestimable
Mourir ? Vivre ? Rire ! Aux Béliers Parisiens
Sur un thème grave, Fabrice Danno signe une comédie complètement folle, surprenante, hilarante... bref carrément irrésistible.
Dans l'impasse totale, Kerrian va se pendre... lorsque trois suicidés célèbres, Hitler, Cléopâtre et Gérard de Nerval, font intrusion chez lui... pour se racheter une conduite : s'ils arrivent à le convaincre de vivre, ils gagnent un point... vers leur réincarnation. Stupeur mais aussi peur et fureur face au Führer, agacement, écoute... le héro (interprété avec conviction par l'auteur, Fabrice Danno) peut se révéler sacré farceur, notamment lorsqu'il raconte à Hitler l'issue de la Seconde Guerre mondiale. Je ne vous raconterai pas tout ce qui m'a fait éclater de rire pour mieux vous laisser cueillir vous aussi. Mais sachez qu'entre farce surréaliste, Histoire pour les nuls, absurde, humour noir et comédie pure, s'entrechoquent non seulement de fortes personnalités mais aussi les époques (où Cléopâtre et Nerval découvrent des mots tels Alzheimer, Internet...). Cette pièce surprenante nous offre des dialogues jouissifs servis par des comédiens rompus à un exercice périlleux : entrer dans la peau de personnages décalés. Ainsi, Marie Montoya est une Cléopâtre rendue hystérique par des siècles d'abstinence sexuelle, Guillaume Bouchède (Gérard de Nerval) n'a pas son pareil pour passer de la sagesse à la folie avec un flegme remarquable et, «last but not least», Alain Bouzigue campe un Hitler d'anthologie (oui j'ose!), fantasque, inquiétant et drôlatique. Le tout est servie par une mise en scène rigoureuse signée Arthur Jugnot et David Roussel. Bref, on y court !!!
Zoom par Caroline Fabre
Paru le 06/04/2015

-
Haut