Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Laurencine Lot


La Maison d’à côté
Subtil mélange de comédie, drame et thriller
C'est sur la scène du théâtre du Petit Saint Martin que se joue «La Maison d'à côté», pièce de Sharr White, auteur talentueux dont c'est la première pièce jouée à Paris, dans une mise en scène de Philippe Adrien.
Sur le fond, le texte, cette pièce s'impose dans une vraie qualité : « Depuis sa création en 2011 à Broadway, où il est passé du off au in. Cette pièce a reçu de nombreuses récompenses, et à l'auteur de qualité, s'ajoute un adaptateur français, Gérald Sibleyras, qui est par ailleurs un auteur brillant et éclectique. Il a aussi reçu de nombreux prix, on peut citer sa pièce «Des Fleurs pour Algernon» tirée de la nouvelle de Daniel Keyes. » Il y avait donc comme une évidence à travailler sur cette pièce dont le sujet porte sur la force d'une femme confrontée à sa faiblesse par la perte de sa fille : « Juliana, l'héroïne, nous apparaît comme un modèle de femme d'aujourd'hui - active, intelligente et brillante scientifique avec un poste d'importante parmi des hommes. Caroline Silhol était celle qui pouvait insuffler à ce rôle cette force guerrière alliée à la séduction. Malgré cet humour cocasse, il y a une tension extrême qui présage l'arrivée du drame, jusqu'au mystère à élucider. Le spectateur suit ce parcours. C'est l'histoire d'une faute, une culpabilité et un symptôme aussitôt ressenti comme une punition. »
Zoom par Samuel Ganes
Paru le 04/04/2015

-
Haut