Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Dominique Reymond
"Comment vous racontez la partie, au Théâtre du Rond Point
Aux côté de Zabou Breitman, Romain Cottard et André Marcon (qui joue en alternance avec Michel Bompoil), elle est l'une des quatre protagonistes de la nouvelle pièce de Yasmina Reza (présentée au Théâtre du Rond-Point).
Dominique Reymond nous en dit plus sur «Comment vous racontez la partie».
A quoi fait allusion le titre de la pièce de Yasmina Reza ?
A une mise en abîme littéraire que révèle le livre d'un des quatre personnages, Nathalie Oppenheim (ndlr, Zabou Breitman), qui a été invitée à lire en public des extraits de cet ouvrage dans la salle polyvalente d'une petite ville. Elle est également interviewée par la femme que j'interprète, une enfant du pays devenue une critique littéraire célèbre, qui revient dans la région où elle a grandi à l'occasion de cette rencontre littéraire. La pièce tente de mettre en lumière les raisons qui ont poussé cette écrivaine à accepter cette invitation, à se livrer au jeu des questions réponses qui va avoir lieu...

Que révèle ce jeu des questions réponses ?
C'est une interview littéraire tout à fait classique, avec ses mises en danger, ses flottements, ses malaises... Le personnage que j'interprète, comme tous les journalistes — du moins c'est ce que j'imagine — a une curiosité de l'autre, peut-être même une admiration, elle essaie de faire dire à cette écrivaine des choses qu'elle n'a jamais dites, de faire apparaître des révélations restées dans l'ombre jusque-là... Leur discussion se transforme peu à peu en joute verbale, de laquelle ne ressort finalement ni vainqueur ni perdant. Car il n'y a pas d'enjeu de vie ou de mort dans tout cela...

Qui sont les deux autres personnages qui interviennent en marge de ce face-à-face ?
Il y a le responsable culturel de la salle polyvalente (ndlr, Romain Cottard), qui est en fait le personnage central, l'accompagnateur subtil de la soirée... Il est tout en admiration pour cette écrivaine qu'il suit depuis toujours... Et puis il y a le maire de la ville (ndlr, André Marcon et Michel Bompoil, en alternance), qui organise, après l'interview, un cocktail pour la seconde partie de soirée... Il est flatté et heureux que l'écrivaine ait accepté de venir parler de son livre dans sa ville... Dans cette pièce, Yasmina Reza touche dans le mille, elle peint des portraits humains extrêmement justes, qui sont chacun dans leurs vérités, dans leurs sensibilités...

Et elle pose la question de la place de l'écrivain dans notre société...
Oui, elle parle du rapport de l'artiste avec les médias, mais aussi du rapport de l'artiste avec son œuvre. Jusqu'où l'artiste est-il prêt à se dévoiler ? Nathalie doit-elle expliquer ce qu'elle fait ou ses écrits peuvent-ils se suffire à eux-mêmes... ? «Comment vous racontez la partie» met en relation deux femmes différentes, deux façons contraires de voir les choses, deux quêtes opposées : celle d'une journaliste qui cherche à en savoir le plus possible sur l'artiste qui est en face d'elle et celle d'une écrivaine qui veut en dire le moins possible, qui considère que ses livres peuvent sans doute se passer d'explications...
Interview par Manuel Piolat Soleymat
Paru le 16/11/2014

-
Haut