Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Patrick Haudecoeur
D.R.


Le dîner de cons
Patrick Haudecoeur & Florence Maury, à la Michodière
Pierre Brochant organise chaque mercredi un "dîner de cons"... Qui ne connaît pas l'intrigue de la pièce à succès de Francis Veber, incarnée par Jacques Villeret à sa création et au cinéma? Patrick Haudecoeur reprend le rôle de François Pignon. Autour de José Paul, Grégoire Bonnet, Patrick Zard', Florence Maury, Anne-Sophie Germanaz et Stéphane Cottin.

Patrick Haudecoeur est François Pignon

Pourquoi une reprise de cette pièce ?
L'idée de reprendre «Le dîner de cons» est venue de Pascal Legros, producteur et directeur du théâtre des Nouveautés. Il pensait que le couple José Paul/Patrick Haudecoeur serait une bonne chose... et je le pense aussi ! Deux raisons m'ont amené à accepter ce projet : la pièce et le personnage de Pignon, qui est un vrai personnage de comédie, et la rencontre avec José Paul.

Qu'apporte la mise en scène d'Agnès Boury aux précédentes créations ?
Il n'y a pas eu véritablement de "relecture", au contraire. Agnès Boury a tenu à ce que nous soyons le plus fidèle au texte et aux situations. (Un peu comme à la création en 1993.) La pièce étant un vrai petit bijou de comédie, il est inutile d'en rajouter. Plus les personnages sont sincères dans leur drame, plus le spectateur jubile et rit ! Nous avons simplement transposé l'action de la pièce en 2014, ce qui nous a amenés à quelques aménagements "téléphoniques" !

Comment voyez-vous François Pignon ?
Pour moi, François Pignon n'est pas qu'un simple con, comme le pense Pierre Brochant : il a une intelligence, celle du cœur. Il veut aider son prochain, maladroitement certes, mais l'aider quand même. Et puis il a cette candeur, que l'on retrouve souvent chez les enfants, une certaine innocence. Pour résumer, on peut dire qu'il comprend vite mais il faut lui expliquer longtemps !


Florence Maury est Christine Brochant

Qu'apporte votre troupe au texte de Veber ?
La pièce de Francis Veber est une machine implacable, si parfaitement structurée que nous n'avons plus qu'à l'interpréter en y apportant, chacun d'entre nous, sa singularité et le plaisir de dire ces mots.

Pourriez-vous nous présenter votre personnage ?
Christine Brochant est une femme amoureuse mais elle se sent délaissée par son mari. Elle voit dans le tour de reins qu'il se fait, un espoir de passer une soirée en tête-à-tête mais malheureusement, il préfère son "dîner" à elle. Et c'est la goutte d'eau... Je pense que j'apporte à mon personnage une certaine humanité, une ironie désabusée. Au fil de la pièce, je montre les fêlures d'une femme qui essaye de "rester debout".

Dans quel univers visuel et sonore Agnès Boury a-t-elle choisi de vous placer ?
Pour mettre en valeur le texte, Agnès a choisi une mise en scène moderne et épurée. Et pour la première fois au théâtre, les "coups de fil" sont à vue.. Et c'est à voir...
Dossier par Alain Bugnard
Paru le 06/12/2014

-
Haut