Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Bernard Alane
©B.Perroud


C’est Noël tant pis
Au Rond-Point, avec Bernard Alane & Chloé Olivères
Pierre Notte signe une nouvelle farce féroce autour de la famille. Réunie, contrainte et forcée, autour du grand rite consumériste dépourvu de son sens qu'est devenu Noël, la petite tribu composée par Bernard Alane, Brice Hillairet, Silvie Laguna, Chloé Olivères et Renaud Triffault explosera en vol avant de se réconcilier.
Bernard Alane est le père

Après avoir tenu le rôle de Max Vogler dans «Pour l'amour» de Gérard Philipe au théâtre La Bruyère aux côtés de Raphaël et Emma de Caunes, Bernard Alane retrouve l'auteur de «Moi aussi je suis Catherine Deneuve» : "Pierre Notte écrit pour des équipes d'acteurs des pièces chorales, qui sont le contraire de ce qui se pratique souvent, à savoir un ou deux beaux rôles puis des rôles moins intéressants. Tous ses personnages ont vraiment un beau parcours. Son écriture, qui semble très quotidienne, est également magnifique : ses tournures poétiques et baroques subliment des personnalités de la vie courante, les rendent drôles, parfois pathétiques et même tragiques, et élargissent le spectre des registres à exploiter.

Le rôle du père est un savant mélange d'amour, de frustration, de colère rentrée le plus souvent, mais il aime son troupeau, sans vraiment comprendre pourquoi ! Autant de touches délicates à trouver sur le parcours... La scénographie sera minimaliste : les éléments de décors seront gérés par les acteurs encore dans leur rôle, et les petites transitions qu'impliqueront ces modifications seront comme autant de petits intermèdes, le tout agrémenté de trois chansons qui viennent, comme dans toute belle comédie musicale, au moment où un personnage est au sommet de son émotion."

Chloé Olivères est la belle-fille

Familière de l'univers de Pierre Notte - elle fut notamment de l'aventure «Sortir de sa mère/La chair des tristes culs» -, Chloé Olivères, qui vient de créer au théâtre de la Loge C'est (un peu) compliqué d'être l'origine du monde de Tiphaine Gentilleau, endosse le rôle de Geneviève, la "pièce rapportée" : "L'écriture de Pierre Notte est très musicale : en la jouant, le comédien se confronte à la matière des mots. Ils sont non seulement très agréables à dire mais ils engagent également le corps, d'autant que Pierre a le souci de la forme, de la chorégraphie...

Geneviève est la pièce rapportée de la famille : la belle-fille. C'est un personnage émouvant (j'espère qu'il le sera !). Elle est comme endurcie, blessée car elle ne se sent pas aimée par cette famille. Je la vois comme ces gens qui paraissent durs ou insensibles, et qui soudain ont un geste d'une immense générosité qui vous fend l'âme. Ce qui serait merveilleux, c'est que les gens qui auront assisté à "C'est Noël tant pis" regardent leurs proches un peu différemment et peut-être les écoutent un peu mieux. Ce serait magique !"
Dossier par Alain Bugnard
Paru le 10/12/2014

-
C'EST NOËL TANT PIS   (11 notes)
THÉÂTRE DU ROND-POINT
Jusqu'au vendredi 30 décembre

COMEDIE. Les guirlandes débloquent, les plombs sautent, la grand-mère disparaît. On attend Noël, on espère la paix sur la Terre et l’accalmie en famille. Rien ne vient. Le père installe les boules du sapin et refuse la faveur sexuelle que la mère lui offre. Ça commence mal, ça ne finira pas mieux. Comme la...


Haut