Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Marc Fayet
© Bruno Perroud


"Des gens intelligents"
Marc Fayet & Stéphan Wojtowicz, au Théâtre de Paris
Avec malice, Marc Fayet passe au crible les vicissitudes de la vie à deux, aux côtés de Lisa Martino, Stéphan Wojtowicz, Lysiane Meis, Gérard Loussine et Marie Piton, sur une mise en scène de José Paul.
L'histoire
À la surprise de tous, David a décidé de se séparer de sa compagne... qui ne l'entend pas de cette oreille ! Leurs amis, prudents et attentionnés, ne savent quelle attitude adopter. Mais chacun, amené à s'interroger sur ce qu'est le couple, verra ses certitudes voler en éclats.

Marc Fayet est David
Quel regard particulier posez-vous sur le couple à l'heure où beaucoup de ménages se remettent en question ?
Je ne sais pas si mon regard est particulier car je n'avais aucun avis au moment de débuter l'écriture de la pièce. Cela s'est fait malgré moi. M'est revenu tout ce que j'ai pu observer et entendre autour de moi depuis des années. J'ai vu et vois encore des couples se faire, se défaire, se reconstituer et parfois même... perdurer.

Quel personnage incarnez-vous ?
David, le compagnon de Chloé. Doté d'un QI au-dessus de la moyenne, il est persuadé d'avoir fondamentalement compris de quoi étaient faits les hommes et les femmes d'aujourd'hui. D'une certaine manière, il a la certitude de détenir les clés du problème, ce qui lui permet de sortir des énormités que lui seul n'entend pas.

Sur quelles impressions, voire interrogations, souhaitez-vous laisser les spectateurs à la fin de la représentation ?
Avec «Des gens intelligents», mon ambition est claire. Je voudrais que chaque spectatrice et spectateur, en sortant du théâtre, puisse se dire : «C'est extraordinaire de se rendre compte à quel point ces personnages dotés de tant de logique, de bons sens et de lucidité sont capables de raisonner autant qu'un hominien et agir aussi étrangement que les lézardes du Mexique». Bien sûr, pour savoir ce qui se cache derrière ces bestioles, il faut avoir la curiosité de venir voir la pièce !

Stéphan Wojtowicz est Alexandre
Pour quelles raisons cette comédie a-t-elle retenu votre attention ?
C'est une comédie comme sait si bien les trousser Marc. L'air de rien, sur un ton plutôt léger, la pièce raconte les interrogations du couple sur l'usure, le mensonge. Par ailleurs, et je reconnais que c'est assez jouissif, j'ai la sensation, à l'arrivée, que les hommes sont plus malmenés que les femmes par l'auteur.

Pourriez-vous nous présenter votre personnage ?
Le personnage d'Alexandre forme un couple avec Marina qui a l'air d'être le plus tranquille des trois, le plus serein, le plus libre... Entre les certitudes et les allégations parfois un peu doctes d'Alexandre et la réalité, il y a un fossé que la pièce va nous révéler.

Dans quel univers José Paul a-t-il choisi de vous faire évoluer ?
Cet univers est composite : des éléments ici et là évoquent l'appartement des uns ou des autres, ceci dans un seul et même décor. Les costumes sont assez stylisés, José Paul ayant souhaité que tous les personnages gardent «de la tenue».
Dossier par Alain Bugnard
Paru le 14/09/2014

-
Haut