Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Ledroit Perrin


Claudine Cartier
«Jalousie en trois mails» À la Folie Théâtre
Sans le savoir, trois femmes partagent le même immeuble et le même homme : son épouse, une architecte et une étudiante. Laquelle saura le garder ? Claudine Cartier, Chloé Lefrançois et Emily Nègre reprennent la comédie à succès d'Esther Vilar sur une mise en scène d'Aurélie Lesne.
Pour quelles raisons appréciez-vous ce texte ?
C'est une comédie qui traite avec subtilité et humour de questions intemporelles : l'amour, le couple, la fidélité, le sentiment de possession, la jalousie mais aussi la séduction, l'âge, la manipulation, l'envie. Elle nous pose aussi la question : qu'est-ce qu'aimer ?

Quelles couleurs allez-vous donner à Helen ?
Helen et son mari forment un couple envié et apparemment idéal. L'intrusion d'une autre femme dans leur vie plonge Helen dans les affres de la jalousie. Elle tente pourtant de garder la main sur la situation, oscillant entre humour, faiblesse et force. Sa cinquantaine, son expérience, la conscience de cette fragilité nouvelle lui donneront-elles l'avantage sur ses rivales ?

Dans quel cadre Aurélie Lesne a-t-elle choisi de vous faire évoluer ?
Aurélie a choisi une mise en scène subtile où se confond légèreté, émotion, folie et sérieux. Nous évoluons dans trois intimités qui sont dessinées sur le plateau, soutenues par des jeux de lumière et un décor épuré. La musique prend toute son envergure à travers l'Air du catalogue de Don Giovanni enregistré pour le spectacle par le baryton Jean-Jacques Lala qui symbolise l'homme qu'elles se disputent et qui n'apparaît pas dans cet huis clos féminin.
Interview par Alain Bugnard
Paru le 26/09/2014

-
Haut