Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Adrien De Van
© Ledroit Perrin


Le Théâtre Paris-Vilette
Un théâtre « tout public »
Dans le Parc de la Villette, du côté Porte de Pantin, le Théâtre Paris-Villette, après une année de fermeture, a rouvert en Décembre 2013. Après six mois d'exploitation, Adrien de Van, co-directeur du théâtre, nous présente la première saison entière, pour 2014/15.
On ne devient pas directeur d'un lieu par hasard :

« J'ai un parcours de comédien et de metteur en scène. Puis je me suis occupé du Théâtre du Jardin, lieu destiné à l'enfance, où je présentais mes projets mais aussi ceux d'autres metteurs en scène. Même après avoir quitté ce lieu, j'ai continué à produire, soutenir ou aider les projets d'autres artistes, évoluant ainsi vers de la direction artistique et la production. J'en suis venu à la co-direction de ce théâtre avec Valérie Dassonville. »

Un lieu avec une identité déjà précise, voir militante :

« Notre but est de promouvoir une nouvelle génération d'artiste qui propose des formes contemporaines accessibles à tous les âges. Ce n'est pas un lieu de « premier pas », mais c'est un lieu passerelle où on peut présenter son second ou troisième spectacle. On a toujours la question de l'accès à un public large. Il y a un savant dosage entre les compagnies dont on connaît le travail, ce qu'on aime et ce qu'on peut accueillir. On programme les spectacles aussi bien en après-midi qu'en soirée. On est ouvert à la jeunesse - petite enfance, enfants, adolescents et étudiants - mais aussi le public dit « jeune » dans son rapport au spectacle : des personnes qui n'y sont jamais allé ou très rarement. Le Théâtre Paris-Villette n'est donc pas un lieu dédié à l'enfance, c'est un théâtre «tout public» qui propose un théâtre de création exigeant et accessible à tous. Par exemple Joël Pommerat qui a créé la plupart de ces spectacles dans ce théâtre proposera en novembre «Une année sans été», un spectacle dont, pour la première fois, il n'est pas l'auteur et pour lequel il a travaillé avec de jeunes comédiens. »

La programmation quand à elle, est découpée selon les saisons :

« Il y a un thème par trimestre. L'automne est la période des spectacles intergénérationnels et familiaux. L'hiver est dédié aux générations montantes de jeunes metteurs en scène, comme Pauline Bureau, Frédéric Soontag, Matthieu Roy, ... - des artistes déjà connus et qu'on souhaiterait plus visibles à Paris. Le printemps est lui dédié aux équipes et aux formes émergentes de théâtre, avec des nouveaux concepts, l'hybridation des styles. L'été quant à lui sera tourné vers le théâtre intérieur/extérieur, qui puisse devenir un « hors-les-murs » du Paris-Villette. On a deux salles, la grande de 200 places et la seconde de 70. On aimerait aussi trouver des lieux extérieurs au théâtre pour décentraliser la culture, toujours dans un souci d'aller chercher un public qui n'aurait pas l'habitude d'aller au théâtre. »
Dossier par Samuel Ganes
Paru le 20/10/2014

-
Haut