Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Pascalito


Frédérick Sigrist
Nous refait l’actu
C'est au théâtre du Point Virgule que Frédérick Sigrist revient dans son one-man show, un spectacle en regard sur notre monde, humaniste et universel.
Le seul-en-scène s'est vite imposé : « Lors de mes études théâtrales, je me suis rendu compte que de par mon physique sympathique et mon métissage, je trouverais difficilement ma place dans une distribution, ne rentrant dans aucune case : j'étais pas assez beau pour faire les jeunes premiers, ni assez black pour prétendre à bosser avec « des Peter Brook ». De plus, le parrain de ma promotion était Philippe Caubère, grâce à qui j'ai compris qu'on pouvait être seul sur scène, jouer un texte engagé, tout en étant drôle. Je trouve son travail formidable et c'est un maître d'armes redoutable, il m'a vraiment inspiré au point que je trouvais normal de faire des spectacles de deux heures et demi.

C'est pourquoi dès mon premier spectacle, L'Abécédaire d'une fin de siècle, qui se jouait en deux parties - un sketch pour chaque lettre -, j'ai appris à jouer seul et sur des durées assez longues ... d'où ma difficulté plus tard, à revenir à des formats de 55 minutes. »

Des textes drôles, engagés et corrosifs, voici donc le terreau fertile de cet artiste : « L'actualité me passionne et surtout la manière de la raconter. C'est la pierre angulaire de ce spectacle, que je joue depuis sept ans et qui évolue sans cesse. Comme je m'ennuie très vite, j'ai besoin de ce changement, mais aussi besoin de mélanger les genres et les styles : sketches, stand-up, ... ayant horreur du communautarisme, je ne m'interdis rien et à chaque représentation tout est donc possible. »
Portrait par Samuel Ganes
Paru le 10/07/2014

-
Haut