Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Odile Huleux


"La Nuit des piranhas"
une société en trompe-l’œil au Café de la Gare
Une émeute sociale gronde, encerclant le commissariat. À l'intérieur, un planton qui tabasse... « pour faire son métier », un jeune altermondialiste révolté, un type du genre « vous ne savez pas qui je suis ! » et une « travailleuse du sexe » plutôt énigmatique. Enfin, ça c'est le début...
Car dans cette comédie de Philippe et Cédric Dumond, les apparences sont trompeuses. Nous y découvrirons en effet que chacun cache bien son jeu ! La construction de la pièce fait que tous ces personnages sont liés entre eux mais ils ne le savent pas encore. Il faudra compter sur la promiscuité, sur le danger qui les guette de l'extérieur... et sur l'alcool (ben oui, il y a toujours une petite réserve de bouteilles dans un commissariat !) pour que chacun dévoile son petit secret... pas toujours glorieux croyez-moi !

Aussi, en bons piranhas, ils s'énervent et sont prêts à s'avaler tout cru... avant de pouvoir dialoguer plus sereinement... parfois et de retrouver ainsi leur humanité. La parfaite définition des protagonistes, leurs interprètes (Julie Cavanna, Benjamin Bollen, Bernard Bollet, Hubert Drac), le ton grinçant de certains et des répliques hilarantes sont les atouts de cette comédie. Évidement, on rit quand ils s'étripent mais on entend aussi, en filigrane, s'exprimer différentes strates de la société sur les énormités qui régissent le monde. Le débat fait rage, au niveau politique, social, générationnel ou encore éthique et le second degré y prend une place de choix. Au final, quand ils lâcheront prises, ces êtres apparemment sûrs d'eux paraîtront bien vulnérables.
Zoom par Caroline Fabre
Paru le 21/05/2014

-
Haut