Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Camille


"A vies contraires"
L'amitié, coûte que coûte ?
Ce soir Arno rentre plus tôt que prévu chez lui. L'appart est sens desus-dessous et sa compagne, Julie, est bien embétée. Elle aurait préféré ne pas le voir avant son départ... définitif. Elle lui avait préparé une lettre et n'en dira pas plus...
Arno, désemparé au point de ne pas pouvoir lire ce mot d'explication, ne restera pas longtemps seul : Sophie et Daniel sonnent à sa porte. Leur visite ne peut pas être dûe au seul hasard puisqu'ils habitent à 150 km de Paris. Pourtant, s'apercevant qu'ils tombent très mal à propos, ils tentent de noyer le poisson avant de demander à leur meilleur pote un service qu'il «ne pourra pas refuser, au nom de leur amitié »... mais que je m'interdis de vous révêler pour vous en laisser la surprise ! La suite nous montre combien deux amis d'enfance peuvent évoluer de manière radicalement oposée : Arno,bohème, de gauche et plutôt subtil doit donc composer avec Daniel, exemple parfait de beaufitude qui, aimant à montrer qu'il gagne très bien sa vie, se montre souvent méprisant.

Leurs dialogues sont truffés de savoureuses répliques, un mélange de gaffes et de lourdeurs épiques signé Julien Roullé-Neuville qui s'est attribué le rôle de Daniel. Mais c'est aussi l'histoire de ce que l'on est prêt à faire dans le cadre d'une réelle amitié... quitte à aller à l'encontre de ses principes... à moins que cela ne permette de débloquer certaines inhibitions... et de grandir, enfin. L'ensemble est servi par de bons comédiens, dont Alexandre Texier qui nous régale, entre autres, du retour en force d'un bégaiement si longtemps combattu par son personnage, Arno.
Zoom par Caroline Fabre
Paru le 15/05/2014

-
Haut