Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Patrick Préjean et Julie Marbœuf
© Bruno Perroud


Patrick Préjean est Feydeau
Patrick Préjean comptabilise 52 ans de carrière, une bonne centaine de pièces de théâtre et bien des films et téléfilms, sans compter les doublages. En ce moment, il est Feydeau dans «Folies Vaudeville» de Jean Marboeuf au Théâtre La Bruyère, avec Pierre Aussedat, Jean-François Gallotte, Julie Marbœuf et Eric Mariotto.
Patrick Préjean a commencé, à 13 ans, dans le «rodéo junior » du cirque Gruss parce que son père, Albert Préjean, acteur et chanteur, fut aussi Monsieur Loyal au Radio Circus. Mais, parce qu'il est « depuis toujours passionné par le théâtre », il entre au cours Jean Périmony à 17 ans, puis à l'Ecole de la rue Blanche et au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris dont il sort avec le 2e prix de comédie moderne et le prix de la critique. Le vaudeville et le théâtre de boulevard, comme le cinéma de Gérard Oury et de bien d'autres, l'accaparent très vite, lui reconnaissant une indéniable faculté naturelle à faire rire.

Il est donc étiqueté «acteur comique»... jusqu'à son rôle dans Cyrano de Bergerac en 1997 pour lequel il sera nommé aux Molières dans la catégorie meilleur comédien. Dès lors, on ne fait plus appel à lui uniquement pour des comédies. « J'ai dû montrer aux sceptiques que je pouvais faire autre chose ! Depuis, je peux développer ma carrière comme je l'espérais, en changeant de planète et avec un côté décathlonien qui m'excite beaucoup. Bien entendu, je n'ai aucun mépris envers le boulevard ! » Et d'ajouter « J'ai horreur des dogmes et suis ouvert à tout... sauf à l'ennui et à la vulgarité ! La culture est simplement une juxtaposition de grands textes et de respirations, voire de déconnade ». Son grand regret ? Avoir dû refuser le dernier film de Fellini « La vocce de la luna » car il avait déjà donné son accord à Jean-Laurent Cochet pour une pièce. Il a choisi de ne pas se dédire l'avant dernière semaine de répétition, pour pouvoir continuer à se « regarder dans la glace »... mais, en me racontant ça, il en a « la chair de poule » !

Patrick Préjean interpète aujourd'hui « Folies Vaudeville » ou la rencontre imaginée de Feydeau et de Deschanel. On découvrira bien des choses sur son personnage, Feydeau. Parmi elles, un certain fantasme (rigolo), comme sa fin de vie en asile pour des troubles psychiques dus à la syphilis (moins drôle !). D'ailleurs, c'est là que se déroule la pièce. Deschanel y est également interné. On notera au passage que si cette rencontre est imaginée, elle a peut-être eu lieu, les deux hommes ayant fréquenté le même établissement médical, à la même époque bien que, apparemment, dans des services différents. Entre moments de folie pure et instants de grande lucidité, l'auteur et l'ancien Président de la République française, philosophent sur l'existence et racontent leur vie. « Cette pièce est drôle, absurde comme l'humour de Feydeau mais reflète aussi son désespoir cynique et ouvre des failles émotionnelles sur sa vie qui vont, je pense surprendre bien des spectateurs. Beaucoup de ses pièces racontaient ses difficultés maritales et familiales mais le public ne le sait pas vraiment.

En fait, cet homme du monde, ce patachon invétéré a écrit ces choses si drôles sous le coup d'un profond désespoir. Deschanel est quant à lui très marqué par son échec politique et la guerre de 14. Malgré tout, leurs délires vont faire la joie des spectateurs ! En résumé, c'est un spectacle aussi profond que festif ! »
Portrait par Caroline Fabre
Paru le 09/05/2014

-
Haut