Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Giovanni Cittadini Cesi


"Marilyn, intime"
écrit et interprété par Claire Borotra
Seule sur la scène du Théâtre du Rond-Point, Claire Borotra nous plonge dans des écrits imaginaires de Marilyn Monroe. Sous la direction de Sally Micaleff, elle fait renaître une « femme simple et tourmentée », une «étoile en proie à ses démons »
« J'ai été submergée par la nécessité d'écrire sur Marilyn, explique Claire Borotra, sur ce qu'elle a d'universel et qui touche chacun d'entre nous au plus profond de son être. Sur la femme qu'elle était plus que sur l'actrice. J'ai donc plongé et me suis laissée "envahir" par elle, par son histoire, ses doutes, ses manques, ses incapacités que je sentais si proches des miennes... En veillant, évidemment, à ce que cela ne ressemble en rien et d'aucune manière à ce qui a existé. » Car la femme que la comédienne et écrivaine a souhaité voir naître sur scène est un être imaginaire, bien sûr inspiré par la star hollywoodienne, mais également nourri par ses propres questionnements intimes, par la nécessité intérieure qui l'a poussée à écrire et interpréter ce spectacle. Plus tout à fait elle-même, pas tout à fait l'icône morte en août 1962, la comédienne aime s'entendre dire qu'elle incarne, sur scène, l'esprit de Marilyn. Fascinée par « ce mélange de lumière irradiante [que la star] possède un instant et ce gouffre sombre dans lequel on la sent tomber l'instant d'après », Claire Borotra nous propose un voyage. Un « voyage vers le cœur de l'humanité ».
Zoom par Manuel Piolat Soleymat
Paru le 18/06/2014

-
Haut