Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Christophe Botti
Bruno Perroud


A cœur ouvert
La trilogie de Christophe Botti
C'est au théâtre Clavel que vous pourrez suivre trois pièces de Christophe Botti - «Un Cœur sauvage» , «Un Cœur en herbe», «Un Cœur de père» - dont le personnage commun Mathan, interprété par Bastien Gabriel , évolue à trois stades et âges différents de sa vie.
Bastien Gabriel, comment se prépare-t-on à jouer trois pièces différentes, trois soirs de suite et pour un personnage qui passe de 17 à 19, puis à 27 ans ?
Je n'ai pas voulu faire de modification corporelle pour jouer Mathan, prenant cinq ans à chaque pièce et ce sur trois soirées d'affilée, c'était impossible de jouer sur une coupe de cheveux différentes ou une barbe. C'est donc un vrai travail de fond, plus que de forme, ce qui est très enrichissant car plus exigeant. Chaque metteur en scène (différent pour chaque pièce) ayant sa propre vision et direction, me permet d'explorer à travers l'unité du personnage, la pluralité de sa maturité. Ma sensibilité, liée à mon âge aussi, est différente pour chaque pièce, chaque situation. Et puis bien sûr il y a aussi mes partenaires, le théâtre ça reste une aventure humaine avant tout et cet échange sur scène, à travers le jeu est une variante de premier ordre.

Christophe Botti, revenons sur la genèse de ces pièces
J'ai commencé par l'écriture d'Un Cœur de Père, au moment des débats sur le PACS qui nous rappelle d'ailleurs un climat récent d'homophobie suite au mariage pour tous - ce fut donc un acte engagé avant tout, et non militant. J'étais en réflexion sur les thématiques propres à l'homosexuel adulte dans nos sociétés modernes par rapport à ses besoins ou envies d'avoir des enfants et d'être en couple reconnu, de revendiquer ce schéma plus « normé ». L'idée de trilogie est arrivée après : suite à un article sur le taux de suicide chez les adolescents gays, j'ai eu l'envie de reprendre mon personnage de Mathan et de revenir en arrière pour explorer sa part d'adolescence : le premier amour, l'attirance pour l'inaccessible, l'amitié, le mal-être aussi de cet âge ingrat et encore plus difficile quand on est homo car il faut un jour l'assumer.

Ce fut alors Un Cœur Sauvage, une vraie comédie romantique plus fraîche, contrairement à la première qui est plus une pièce à suspens, plus sombre. Quelques années plus tard, j'ai écrit Un Cœur en Herbe, qui vient s'immiscer entre ces deux âges, où j'explore ici à travers un style plus vaudeville le rapport à la séduction, le célibat face au couple, la vie parisienne et bien sûr le sexe. Mais à travers les autres personnages, d'autres thématiques sont développées : le rapport à la vieillesse, le rapport des femmes à l'homosexuel, à leur solitude et aussi leur besoin d'enfant, ... - ce sont des thèmes universels qui dépassent la simple question de genre ou de sexualité. Il est important aussi de dire que ces trois pièces qui ont déjà été jouées à plusieurs années d'intervalle, ont été remaniées au niveau de l'écriture, donc au-delà d'une nouvelle mise en scène et de nouveaux comédiens, c'est aussi un renouveau pour ceux qui auraient déjà vu les précédentes versions.
Zoom par Samuel Ganes
Paru le 20/01/2014

-
Haut