Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Marie (Raphaële) Billetdoux
D.R.


"Entrez et fermez la porte"
Le désir de gloire
Après son succès au théâtre l'Essaïon l'hiver dernier, puis en Avignon cet été, c'est au Théâtre Ciné XIII que revient «Entrez et fermez la porte», de Marie (Raphaële) Billetdoux, qui en signe également la mise en scène.
En réponse à une petite annonce de cinéma, des jeunes filles viennent passer un casting ... «C'est peut-être la porte de la gloire, c'est surtout, pour toutes ces filles, la porte de sortie la plus rapide pour échapper à leur famille comme à leurs tourments d'adolescentes : ne manger que des pommes ou se balancer la nuit au dessus du vide... Vingt ans n'est toujours pas « le plus bel âge de la vie » et le désir de célébrité à cet âge peut être très douloureux. De toutes celles qui attendent leur tour, « en bonnes brebis », nous en verrons onze, une par une, s'avancer en tremblant vers la chaise sous le projecteur comme à un interrogatoire de garde à vue, et subir l'épreuve humiliante d'un casting. Les spectateurs, voyeurs privilégiés de ces séances en principe inconnues du public, pénètrent alors comme clandestinement l'envers du décor et le monde de l'Art, parfois si glauque, si trouble, avant les paillettes et le succès. Je pose ici la question des limites entre vie intime et vie artistique, jusqu'où la femme se dissocie de l'actrice et inversement... De Bergman à Rossellini, en passant par Vadim, Truffaut, Polanski, Blier, Zulawski et d'autres, la plupart des grands metteurs en scène ont avoué avoir eu besoin, pour créer, de « tomber amoureux » de leur actrice... Mais jusqu'où, au nom de l'Art, un artiste peut-il vraiment aller ? »
Zoom par Samuel Gane
Paru le 05/02/2014

-
Haut