Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Patrick Fierry, Président "Acteur Général(e)"
Patrick Fierry fait partie de notre paysage familier car on le voit régulièrement à la télé, au théâtre et au cinéma. Il nous parle aujourd'hui de «La Générale», une école du théâtre et de l'image formant comédiens, réalisateurs et costumiers, qu'il a conçue et dirige.
Le lieu

Une ancienne usine de Montreuil entièrement repensée par Patrick Fierry et l'architecte Mathieu Durand. Les couleurs, les espaces, leur disposition (chaque discipline a son bâtiment), le diner central, so US mais fabriqué en France... Ils ont même un théâtre de 165 places pour eux (qui recevra aussi des spectacles de théâtre, des concerts de musique classique, jazz ...) Tout a été conçu pour le bien-être des étudiants et pour faciliter les rencontres. Car « La colonne vertébrale de l'école, c'est travailler ensemble. Nos élèves joueront dans les films, participeront à la mise en image des ateliers de l'école après avoir passé des castings en conditions réelles. Les costumes seront réalisés sur place par les élèves costumiers ».

Cet énorme projet, Patrick Fierry l'a porté seul «j'ai pris mon dossier sous les bras et suis allé taper aux portes, ça a été un peu long mais avec l'appui d'un fond d'investissement, j'ai convaincu une banque et ensuite dix actionnaires»

Pourquoi rien concernant la mise en scène de théâtre, enseignement quasi inexistant en France ?
Au théâtre, l'apprentissage se fait essentiellement par transmission, de metteur en scène à assistant. En France en tout cas, c'est perçu comme ça, l'apprentissage ne se fait pas dans une "école" A la différence, pour moi, au cinéma c'est la technique qui prime, le sens du cadre, de la narration. Ce qui fait la différence à La Générale, c'est qu'on forme des réalisateurs qui sont avant tout des techniciens!

Qui seront les profs ?
Réalisateurs, chefs opérateur, comédiens, metteurs en scène, directeurs de casting, costumières de cinéma et de théâtre..., tous professionnels en activité, ou gens de culture.

Pouvez-vous nous donner d'autres particularités de «La Générale» ?
Pour les costumières (il se trouve que ce sont surtout des femmes) qui bénéficieront sur place d'un vrai labo pour le travail sur le cuir et les teintures et d'un atelier équipé pour la coupe et la couture, des stages en Italie, Espagne et Angleterre, sur des tournages, des fournisseurs ou des loueurs sont prévus en 2ème année. Par ailleurs, le travail collectif permettra aux élèves réalisateurs, comédiens et costumiers de sortir, non pas avec un diplôme, mais avec un court métrage (en anglais ou en français) produit par l'école, prêt à concourir dans les festivals nationaux.

Quelques chiffres pour finir?
1500m2 ; 1000 heures de cours sur 10 mois par élève ; 25h par semaine (anglais, chant, danse....), de 10h à 16h30 pour permettre à qui en a besoin de travailler le soir pour gagner sa vie, d'échanger librement, ou de travailler sur des projets communs ; le tout et bien d'autres choses pour 450€ par mois pour les comédiens et 600€ pour les autres formations !
Dossier par Caroline Fabre
Paru le 17/02/2014

-
Haut