Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Lynn Vandenbroeck


"La Framboise Frivole"
Le spectacle revient à Paris et dans le théâtre historique d'Offenbach, compositeur qu'elle affectionne tant.
Son créateur, le Flamand Peter Hens, cultive depuis toujours un humour absurde, décalé, où tout peut arriver et bouturé de près avec la musique classique. Il se souvient de la première fois : « j'avais onze ans et venais de passer un concours de violoncelle en Belgique. De retour à la maison, avec mon accompagnateur, on a refait l'exercice devant ma famille et quelques copains mais en mélangeant les styles, en jouant le deuxième morceau sur l'accompagnement du premier... Grand succès ! Puis j'ai continué mes études classiques mais ma prof était déjà persuadée que j'allais un jour mélanger musique et humour ».

Peter officie au violoncelle et au chant, toujours accompagné d'un pianiste... souvent différent. A-t-il si mauvais caractère qu'il ne peut en garder aucun? Bart Van Caenegem, flamand lui aussi, répond pendant que Peter fait semblant d'être vexé : « Etant à la fois le septième et le neuvième pianiste, je suis bien placé pour vous dire que non. Au contraire, nous nous amusons beaucoup ensemble, à créer les spectacles comme à les jouer. Moi, je suis parti parce que j'avais d'autres engagements avec, notamment, un trio de jazz, un sextet de jazz et un sextet de Tango. Je suis revenu quand Peter m'a proposé de créer avec lui un spectacle en flamand que l'on a décidé d'adapter en français, Delicatissimo ».

Peter Hens, vous travaillez donc souvent en binôme ?
Selon l'équation un et un font trois, je ne travaille jamais seul. Bart Van Caenegem est là même quand il n'est pas là... puisqu'il a aidé à la création de spectacles qu'il n'a pas joués. Ayant la même sorte d'humour, on peut trouver le meilleur timing pour raconter une blague... ce qui n'est pas évident avec la musique. De surcroît, pour celui-ci, on a eu l'aide de Jean-Louis Rassinfosse qui, en plus d'être un super copain, est un super musicien bassiste, wallon d'origine, a un humour extraordinaire et est expert en jeux de mots. Ensemble, on travaille très bien et on rigole tout le temps !

Que raconte «Delicatissimo» ?
Peter Hens : Un certain Maurice Jarre -dont nous pensons qu'il est archéologue- nous a envoyé une... jarre retrouvée dans la Mer Morte qui contient des partitions inédites. Nous allons ainsi révolutionner le monde de la musicologie... car, bien sûr, la Framboise frivole peut jouer n'importe quelle mélodie de n'importe quelle époque et de n'importe quel style en faisant croire qu'elle date d'avant Jésus-Christ !!!
Bart Van Caenegem: Et alors que Peter s'extasie sur ces vieux rouleaux de musique, je ne jure que par mon ipad sur lequel j'arrive à faire plein de choses. De ce contraste entre le passé et la nouveauté naît un duel entre lui et moi.

Pour ceux qui ne vous connaîtraient pas, pouvez-vous donner un exemple de votre humour ?
D'après ces partitions, nous jouons le Carnaval des animaux de Saint-Saëns. Au moment où l'âne se présente... c'est « cet âne est là »... de Claude François ! Pas besoin d'en rajouter...
Zoom par Caroline Fabre
Paru le 14/01/2014

-
Haut