Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


"Les Damnés de la terre"
« Indigènes de tous les pays sous-développés, unissez-vous ! »
C'est au Théâtre du Tarmac, lieu totalement dédié à la création contemporaine du monde francophone, que vous pourrez voir Les Damnés de la Terre, création théâtrale d'après les œuvres de l'auteur martiniquais, surnommée l'intellectuel du tiers-monde, Frantz Fanon. Rencontre avec l'un des interprètes Mohand Azzoug.
L'écriture de Frantz Fanon est une pierre en plein cœur : «Quand tu reçois ce genre de texte, tu ne le lis pas en tant que comédien mais en tant qu'être humain. C'est un texte fort qui nous questionne de façon très intime et profonde, sur ce conditionnement qui nous vient de la colonisation et ce qu'il a laissé en chacun de nous : nos schémas établis, nos référents qui construisent notre considération à l'autre et sa différence, notre sentiment de supériorité ou d'infériorité, et bien sûr le racisme lattant. Fanon s'intéresse autant au colonisé qu'au colonisateur, et de ce fait à leurs descendances: nous. Nos sociétés actuelles, nos conflits ne sont que la résultante de tout ça. » Et la résonnance est grande « Les propos des Sarkozy, Guéant, Le Pen ou même encore Valls avec les tziganes sont les mêmes qu'il y a des décennies : on généralise et on stigmatise une communauté sans considérer l'individu.

Jacques Allaire a construit la pièce autour de trois œuvres : Peau noire, masques blancs, L'An V de la révolution algérienne et bien sûr Les Damnés de la Terre. Fanon disait lui-même qu'il se retrouve dans le juif de la seconde guerre mondiale, dans l'arabe de la guerre d'Algérie, dans les opprimés du monde entier - c'est en ça que ses propos universels résonnent encore aujourd'hui avec force, violence et beauté. »
Portrait par Samuel Ganes
Paru le 21/11/2013

-
Haut