Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Irene Chaudouet


"Mademoiselle Frankenstein"
Qui est le monstre qui sommeille en vous ?
Dès début Décembre, vous pourrez frissonner à La Folie Théâtre en allant voir « Mademoiselle Frankenstein », pièce qui revient sur la naissance du mythe de Frankenstein - pour nous en parler : l'un des comédiens et co-metteur en scène de cette pièce : Frédéric Gray.
Tout part d'un goût prononcé pour le fantastique : « Avec Géraldine Clément, qui assure la co-mise en scène, nous aimons tous les deux les histoires qui touchent au surnaturel ou au féérique, les univers étranges et inquiétants. J'ai, pour ma part, toujours été intrigué par Le portrait de Dorian Gray, au-delà du fait que je porte le même nom, ou encore Dr Jekyll et Mr Hyde.?Ce sont des récits passionnant qui sont devenus des mythes. La pièce de Thierry Debroux nous a donc captivé immédiatement. Frankenstein a été maintes fois adapté au théâtre et au cinéma surtout, mais l'angle d'approche est ici original car il s'intéresse non pas au personnage mais à celle qu'il l'a créé : Mary Shelley. Qu'est-ce qui a poussé une adolescente de dix-neuf ans à écrire une telle histoire et à inventer un tel monstre ? A travers un huis-clos, on revient sur la genèse du monstre et sur une chose bien plus mystérieuse encore : l'imagination créatrice de l'être humain.» Une introspection de l'humain à travers le monstre : « Le spectateur est plongé dans une atmosphère qui navigue entre récit historique et voyage fantastique, les deux se confondant dans une ambiance étrange et inquiétante. L'univers sonore, les lumières qui dansent et disparaissent, le mobilier fait de recyclage d'objets métalliques volontairement vieillis, rappelant l'univers de Jules Verne, la période industrielle, et les instruments utilisés dans les laboratoires pour mener des expériences : rien n'est laissé au hasard. Cette pièce nous interroge sur les zones d'ombres qui sont en chacun de nous. Et dès lors, la question suivante se pose : jusqu'où peut-on aller pour déterrer les monstres qui sont en nous, alors que nous tentons désespérément de les cacher ? »
Zoom par Samuel Ganes
Paru le 16/12/2013

-
Haut