Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Karine Lyachenko
Mère indigne dans “Les Adulescents”
Karine, originaire d'Annecy, a écumé tous les cafés-théâtres de France et de Navarre avec le regretté duo Collier de Nouilles avant de faire partie de l'aventure des "Voilà".
Elle a, entre autres, joué dans "Sexe, magouilles et culture générale" de Laurent Baffie comme dans "Podium" de Yann Moix. Après s'être produite dans un one-man-show détonant et tourné "Tu veux ou tu veux pas", une série rigolote racontant des histoires d'amour ratées que l'on verra en septembre sur HD1, la voici au Petit Gymnase, dans une pièce de Dominique Coubes.
Qui sont ces « adulescents » ?
Un couple d'artistes qui s'aiment. Bernard est dans la musique, Marion dans la BD. Un aristo décadent et une provinciale issue d'un milieu modeste. Ces rebelles emmerdent le système... alors qu'ils vivent en vrais bobos. Ils ont une fille de 19 ans, Prune-Cerise, qui menace de quitter le domicile familial... s'ils ne deviennent pas des adultes responsables ! C'est un enjeu terrible car elle est le ciment de leurs liens...

Vous êtes donc la mère ?
Oui, une mère indigne, très punchy, constamment dans la provoc. Son grand kif, c'est de taguer des monuments ! Dans la peau de cette antibourgeoise, je peux tout me permettre. Elle est aussi très pudique et pleine de non-dits. C'est donc un rôle tout en nuances.

Est-elle proche de vous dans la vie ?
Pas du tout ! Je suis une maman, pas la copine de mes enfants ! C'est donc une vraie création de personnage... même si j'aime jouer la provoc, moi aussi, et même si je me suis inspirée de mon adolescence, rebelle comme tout le monde, et d'attitudes de ma fille pour nourrir cette Marion - toujours - en pleine crise d'adolescence.

Cette histoire se joue sur quelles tonalités ?
Ces barjots sont très touchants. C'est très politiquement incorrect. Ça casse aussi un peu sur les branchouilles. C'est très humain car on y parle de la famille et de quadras refusant les responsabilités, genre qui existe. En résumé, c'est une comédie vraiment très drôle et pleine de tendresse.
Interview par Caroline Fabre
Paru le 01/08/2013

-
Haut