Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Découvrez le Centre national de la danse
Denis May, directeur administratif, financier et de la production du Centre national de la danse (CND), fut auparavant directeur de production du Théâtre national de Strasbourg et administrateur délégué du Vieux-Colombier. Il nous présente le rôle et les activités de cet établissement du ministère de la Culture et de la Communication.
Quelles sont les missions du CND ?
À Pantin comme à Lyon, le CND a pour mission d'offrir un environnement pédagogique de haut niveau, d'apporter des services aux professionnels de la danse, de valoriser des collections et des fonds, de favoriser l'essor de la création et la diffusion des œuvres. Il est doté d'une médiathèque et d'une
cinémathèque de la danse et déploie ses activités dans les
régions et à l'international.

De quels événements marquants, le CND a-t-il été à l'origine depuis sa création en 1998 ?
Le CND est une terre d'accueil et de résidence pour de nombreux artistes. Notre incontournable rendez-vous des « Danses partagées » invite amateurs, curieux, passionnés ou néophytes à plonger dans le mouvement ! Lors de week-ends festifs et conviviaux, des chorégraphes partagent leurs univers et leurs styles, sans aucune restriction de niveau, de souplesse ou d'âge ! Le CND a contribué à l'émergence d'artistes africains (Robyn Orlin, Gregory Maqoma, Faustin Lin-
yekula, Taïgué Ahmed...) et d'Asie de l'Ouest, comme l'Iranien Afshin Ghaffarian, réfugié en France depuis 2009.

Le CND défend-il une vision particulière de la danse ou est-il ouvert à tous les courants ?
Le CND incarne un lieu de pensée, une fabrique de la danse où l'on regarde, lit, pratique de nouvelles aventures artistiques. C'est 12 000 mètres carrés consacrés à toutes les danses et accessibles à tous, amateurs, artistes, professionnels. La danse, riche de la diversité de ses expressions, de ses œuvres, est un bien commun à partager. C'est pourquoi le CND s'inscrit dans une démarche volontaire pour que l'éducation artistique et culturelle demeure une priorité.

Quels seront les temps forts du CND pour la saison à venir ?
Nous vous offrirons plus d'une centaine de propositions artistiques, notamment autour du fil rouge « Danse/Cinéma ». L'installation de la cinémathèque de la danse a aiguisé notre réflexion sur les manières dont film et danse s'envisagent et s'accordent. Nous présenterons ainsi de nombreuses collections : fonds jazz Jo Milgram, films muets, archives inédites de Trisha Brown, films de danse de Pierre Coulibeuf ou Angelin Preljocaj... La littérature sera aussi à l'honneur : des chorégraphes feront entendre ou résonner les mots d'Antonin Artaud, de Louis-Ferdinand Céline, de Marguerite Duras, entre autres. Nous accueillerons également le Malandain Ballet Biarritz, le Groupe urbain d'intervention dansée du Ballet Preljocaj et les Ballets de Monte-Carlo.
Interview par Alain Bugnard
Paru le 17/07/2013

-
Haut