Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno perroud


Alexis Degay… est une gaufrette !
C'est au Théâtre du Temple que l'on retrouvera Alexis Degay dans une pièce mise en scène et écrite par Hervé Bernard Omnes, Les Gaufrettes. Une pièce sur un « girl group » qui n'est autre qu'un « boy band ».
Alexis, on est ici dans la pure comédie.
Complètement. À la base, Hervé B. Omnes a écrit cette pièce dans l'optique de faire un vrai divertissement, avec des répliques qui font mouche, un humour constant, potache et assumé, servi par un rythme redoutable - le temps mort n'existe pas. On alterne scènes de jeu, chants et danses pour donner vie à ce « boy band » qui sera en fait l'un des plus célèbres « girl group ». Cependant, c'est une pièce joyeuse et délirante, mais pas « gaie » dans le sens homo, ce sont des hommes qui vont devoir se faire passer pour des femmes dans la contrainte.

Vous venez du monde de la musique à l'origine ?
Oui, je viens d'une famille de comédiens, mais j'ai préféré m'orienter vers la musique, et on m'y a mis très tôt - à cinq ans, au conservatoire. Je suis compositeur, j'ai fait les musiques de pièces comme J'aime beaucoup ce que vous faites ou encore Amour et chipolatas. Par contre, Les Gaufrettes ne sont pas une comédie musicale mais plutôt une « comédie en musique ». J'ai pris beaucoup de plaisir à travailler sur les arrangements, il n'y a pas de chansons originales, que des reprises - des Frères Jacques jusqu'à Tina Turner - à quatre voix... Au-delà de l'histoire et de l'humour de la pièce, vous pourrez donc redécouvrir des chansons connues dans de nouvelles versions, parfois surprenantes.
Interview par Samuel Ganes
Paru le 10/06/2013

-
Haut