Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Laurence Yayel
du Movies au Tristan Bernard
J'ai connu Laurence Yayel en 1995. Elle jouait un one-woman-show dont elle était l'auteur au Movies, regretté café-théâtre dont sont sortis Dany Boon, Stéphane Guillon, Djamel, et j'en passe.
Elle arrêta ce registre au bout de cinq ans, peu satisfaite de son écriture. « J'avais de l'esprit mais n'étais pas suffisamment armée pour construire les sketchs » et, surtout, parce qu'elle découvre avec Théatrouille le plaisir et le confort de jouer à plusieurs, de « seulement penser à son jeu, partager des couleurs et des ambiances avec ses partenaires et en plus être payée chaque soir, un rêve ! ». Tout en faisant des chroniques pour France Inter ou Rire et Chansons, celle qui se définit comme la fille de Jacqueline Maillan et de Michel Roux - filiation exclusivement théâtrale, bien sûr - continue de jouer au théâtre.

Et puis, un jour, on lui parle de l'Atelier Palmade. Depuis longtemps, elle rêvait que cet amoureux de Maillan l'aime aussi. Alors, elle ose se rendre à l'audition... et intègre l'Atelier en 2010. Grâce au travail dans ce « labo », elle affine son potentiel et a enfin l'impression d'atteindre sa « maturité théâtrale ». « J'y ai aussi compris que j'adorais entrer dans la peau de personnages différents et que moins ils me ressemblent, plus ça me plaît. »

Au cours de sa carrière, Laurence a connu des hauts et des bas. Aujourd'hui, sa vie a radicalement changé. Entre rendez-vous hebdomadaires avec la Troupe, castings et projets divers, la comédienne est chaque jour dans l'action. Au sein de l'Atelier, elle travaille avec « quarante comédiens de haut vol », dont certains, se doublant de formidables auteurs, lui donnent des rôles qu'on ne lui a jamais proposés, tel un père devenu femme, et, surtout, qui ne sont pas uniquement comiques. « Maintenant, j'ose aussi montrer mon côté sombre en jouant des scènes de drame. » À l'extérieur, une série télévisée se prépare avec des ateliérains, Les Frères, pièce de La Troupe à Palmade, va devenir un film dans lequel elle jouera et, avant d'entamer la tournée de Treize à table, elle interprète L'Entreprise - retravaillée par les auteurs et mise en scène par Pierre Palmade - au Tristan Bernard. Cette pièce, qui devait seulement durer trois semaines dans le cadre de La Troupe, a en effet été adoubée par le public, qui y retrouve le monde impitoyable du travail, les moments durs qu'il peut y vivre au quotidien, les tensions, les brimades..., le tout dédramatisé via l'humour. « Toute la société est représentée. Il y a la nana aux dents longues qui mise sur la promotion canapé, celui qui bouffe à tous les râteliers, la secrétaire qui se croit indispensable mais qui ne sert à rien, le protégé, fils d'un important client, du machisme, de l'homophobie... C'est très très drôle et poignant en même temps ! »
Portrait par Caroline Fabre
Paru le 29/05/2013

-
Haut