Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© My Marin


Les Divalala
À l’Essaïon
Trois jeunes femmes interprètent a cappella (ou presque) une vingtaine de chansons d'amour françaises pour évoquer ce que peut être le parcours sentimental d'une femme.
Sous l'impulsion de Gabrielle Laurens (Qui veut la peau de Clara B ?, Coups de foudre...), Angélique Fridblatt (Un violon sur le toit, La Nouvelle Léda...) et Marion Lépine (La Vie parisienne, Tout Offenbach ou presque...) se sont réunies pour former l'ensemble Les Divalala, trio de chanteuses espiègles et farfelues, mises en scène par Freddy Viau. En robe noire ou empaquetées d'étoffe rose bonbon, elles «traficotent» (selon leur propre expression) deux bonnes douzaines de tubes made in France, s'accompagnant d'instruments tout droit sortis d'un Jouet Club.

Puisqu'il est question d'évoquer les affres de l'amour d'un point de vue féminin, des premiers émois de l'adolescence à la maturité, nous sommes donc conviés à un tour de chant composé de titres pour le moins hétéroclites : chansons pour midinettes (Premiers baisers, Moi, Lolita...), baba cool (L'Amour à la plage, Le plastique c'est fantastique...), enflammées (Pour que tu m'aimes encore, Que je t'aime), introspectives (Pour ne pas vivre seul, Ma plus belle histoire d'amour, Non, je ne regrette rien...).Avec humour et énergie, Les Divalala s'inscrivent dans la lignée des artistes désireux d'apporter un peu de fraîcheur et de naïveté aux spectateurs en mal d'ondes positives sous le règne de la Bête.
Zoom par Alain Bugnard
Paru le 26/03/2013

-
Haut