Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© B.M. Palazon


Et Vian ! à nous trois
Si ce diplômé de Centrale fut écrivain, poète, parolier, chanteur, critique et trompettiste de jazz, scénariste, conférencier, acteur et peintre, les trois artistes présents sur scène ont plus particulièrement plongé dans ses chansons pour nous proposer un spectacle des plus agréables.
D'abord, le trio est excellent et sa complicité fait mouche, tant au niveau musical qu'au niveau scénique. Au jeu et au chant, Fabienne Guyon, qui enchaîne les comédies musicales à succès. On l'a d'abord vue dans le rôle de Peter Pan (eh oui, car elle est aussi petite que menue !) puis, pêle-mêle, dans celui de Cosette (Les Misérables), comme dans Les Parapluies de Cherbourg, La Petite Boutique des horreurs, Cats... et elle a été cinq fois nominée aux Césars, aux Victoires de la musique et aux Molières ! à la contrebasse, Yves Martin, aux cuivres, vents et percussions, Jean-Pierre Solvès, membre de l'Orchestre national de jazz 1987, du Big Band de Michel Legrand...

Ensemble, sur des réorchestrations maison, ils enrobent des mots «dangereux» de musique, un bon son jazzy et percus, et de scènes théâtralisées. Ainsi, le protestataire antimilitariste comme le poète amoureux de Paris ou encore le noctambule et l'amuseur qu'était Vian sont-ils tous bien présents sur scène. Bien sûr, on y entend aussi les doutes et la peur de la mort et de la maladie qui ont accompagné cet artiste pluridisciplinaire tout au long de sa vie. Aussi, entre les chansons, la plupart très connues mais pas toutes, notre trio au swing d'enfer distille-t-il quelques proverbes «pataphysiques et scientifiques» jubilatoires en s'amusant à faire participer le public, qui le lui rend bien. Voici l'occasion rêvée pour replonger dans l'univers très particulier de celui qui, trop tôt disparu, marqua une époque, elle aussi notoire, et de le faire découvrir à la jeune génération !
Zoom par Caroline Fabre
Paru le 16/03/2013

-
Haut