Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Franck Jouglas
Copi, tout sauf l’ennui
C'est au Vingtième Théâtre qu'une nouvelle version de La Tour de la Défense de Copi voit le jour. Rencontre avec un des comédiens, Franck Jouglas.
Copi est un auteur atypique : « Quand j'ai lu la première fois cette pièce, j'ai tout de suite aimé le style de Copi, complètement décalé, à la limite de l'absurde, mais avec une vraie profondeur, une force dramatique rare. Je crois qu'il faut être fou pour monter du Copi, ça relève presque de l'acte déraisonné : il y a une scène de sexe sous la douche, un serpent, une mouette..., c'est compliqué au théâtre. Je trouve ça ambitieux aujourd'hui encore de monter ce genre de pièce.

Thomas Ress est un metteur en scène jeune, mais très talentueux. » Franck joue ici Ahmed, un gigolo bisexuel, ambivalent : « Comme tous les personnages de cette pièce, on ne sait pas s'il est sincère ou menteur, si tout cela et vrai ou non. Il y a beaucoup d'incohérences dans ses propos, du coup, la psychologie du personnage chez Copi reste floue. C'est une mine d'or pour la part créative de l'acteur, et puis tous ses personnages sont des marginaux, rien ni personne n'y est anecdotique. C'est très différent de ce que j'ai pu faire avant et, selon moi, le métier de comédien n'a d'intérêt que s'il est riche et varié. J'aime aller dans différents univers, pour ne pas m'appauvrir. Si je ne me renouvelle pas, l'ennui pointe son nez et, ça, je n'aime pas du tout. Heureusement, ici, chez Copi, l'ennui n'existe pas. » n
Portrait par Samuel Ganes
Paru le 08/02/2013

-
Haut