Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

©Jean Reverdito


Ali le magnifique…
… vous invite au voyage
Ali Bougheraba est à l'affiche de deux spectacles : "Ali au pays des merveilles", son seul-en-scène au Théâtre de Dix Heures, et aussi "Sarvil, l'oublié de la Canebière", une comédie musicale au théâtre Comédie Bastille. Deux spectacles qu'il a coécrits et dans lesquels il joue.
Ali, ces deux spectacles ont en commun Marseille...
Oui, c'est ma ville d'origine, c'est aussi mon inspiration. Ali au pays des merveilles est venu du désir de faire un seul-en-scène. Après avoir fait de l'improvisation avec Les Bonimenteurs, mais aussi de la commedia dell'arte, du chant, de l'escrime, du théâtre classique avec Les Carboni, je ressentais ce besoin. Ce premier spectacle explore mon quartier d'enfance: le Panier, le plus vieux quartier de Marseille et de France. C'est une introspection de la nature humaine, à travers ces gens propres à cet endroit. Son histoire aussi, comment il s'est créé à travers une série de personnages inspirés de gens que j'ai connus, allant d'un « Billy Elliot rebeu » danseur au New York City Ballet, venant des cités et ouvertement homosexuel, à un concierge facho ou encore une tenancière de bar...

Et le second spectacle, lui, est sur un personnage bien réel, Sarvil ?
Oui, c'est un homme de grand talent, méconnu aujourd'hui et qui a pourtant écrit pour Raimu, Piaf, Chevalier... Une star de l'opérette marseillaise de l'époque. Il a un parcours magnifique, qu'on explore à travers ses chansons, c'est plein de soleil et c'est drôle. Mais l'humour n'était pas mon seul but quand j'ai voulu faire ces spectacles ; pour moi, l'émotion, la poésie humaine qui te porte et te met des étoiles dans les yeux, c'est tout aussi important.
Interview par Samuel Ganes
Paru le 22/11/2012

-
Haut