Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Bruno Perroud


Stéphane Henriot
“Jeffrey”Tragi-comédie gay friendly
Après "Angels in America" et "Un mari idéal", la compagnie Angel's Factory s'attaque à la pièce "Jeffrey", actuellement sur la scène de La Folie Theatre. Rencontre avec son jeune metteur en scène, Stéphane Henriot.
Pourquoi le choix de cette pièce ?
Les sujets de fond, à savoir l'homosexualité et la sexualité en général confrontées au sida, et la forme, très comique saupoudrée de scènes d'émotions, me plaisaient vraiment. Cependant, la situation, à savoir le New York des années 1990, avec des détails très datés, il fallait la modifier. Nous sommes partis de l'adaptation française de Christian Bordeleau — version qui s'est jouée il y a cinq ans et que je n'ai pas vue — et nous avons changé des références pour être dans un Paris de nos jours, en 2012. Il fallait réactualiser l'ensemble : depuis il y a Internet sur les portables, notre rapport au sida a changé, il fallait prendre en compte cette évolution pour être au plus près d'une certaine vérité.

On dit souvent que c'est une pièce paradoxale : à la fois sombre et festive.

Oui, mon premier désir, c'était de monter une comédie, et même si le sida est très présent dans cette pièce, il n'en est que la toile de fond. Il y a des scènes complètement décalées et drôlissimes, des personnages hauts en couleur, on a gardé la chorégraphie sur le rodéo, l'effervescence sur la scène de la Gay Pride, il y a beaucoup de musiques, de rythmes. J'aime aussi son ton plus sombre parfois, voire tragique par moments. Ce qui m'a séduit, à la première lecture, ce sont les apartés de Jeffrey avec le public : c'est une pièce résolument vivante et vibrante.
Interview par Samuel Ganes
Paru le 27/02/2013

-
Haut