Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Alain André


Jean et Béatrice
Tel est pris qui croyait prendre
C'est A la Folie Théâtre que Jean et Béatrice, mis en scène par Hélène Lebarbier, va se jouer de nouveau. Rencontre avec le comédien Frédéric Gray, qui y joue Jean, un chasseur de primes redoutable, et qui est à l'origine du projet.
Malgré le titre, ce n'est pas l'histoire d'un couple : « C'est la rencontre de deux marginaux, d'écorchés vifs. C'est une pièce que j'ai découvert en Avignon il y a une dizaine d'années et j'ai flashé direct sur ce texte. L'écriture de Carole Fréchette a quelque chose de très universel et, en même temps, il y a toujours un décalage dans ce qu'elle fait, avec une part onirique et poétique. On a d'abord cette femme qui recherche un homme contre récompense et ce chasseur de primes attiré par l'appât du gain. Une série d'épreuves va les faire tomber l'un et l'autre dans un jeu de plus en plus dangereux. Les situations s'inversant sans cesse jusqu'à une chute improbable. » A cette tension, se mêle l'humour : « L'auteur est québécoise, elle a donné à ses personnages une dimension humaine et comique : Béatrice est narcoleptique, donc elle s'endort soudainement, elle parle et boit tout le temps, elle est un peu folle et lui est plutôt énigmatique. C'est aussi une pièce qui parle du mensonge et de la sincérité. Comme dans un polar, le spectateur est, au fil du spectacle, de plus en plus déstabilisé, ne sachant plus où est la vérité. »
Zoom par Samuel Ganes
Paru le 14/09/2012

-
Haut