Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

©Bruno Perroud


Rom’aric Poirier
revisite “La Belle au Bois dormant”
Comme son prénom, auquel il a apporté une touche personnelle en le coupant d'une apostrophe, Rom'aric est originaire d'Alsace.
Rien dans la famille ne le prédisposait à devenir artiste, mais dès le collège, il joue et écrit pour les copains. Puis il suit les cours de Jean-Baptiste Berton à Côté Cours avant de rater l'entrée au Conservatoire... d'un point ! En 1997, Jean Bouquin ouvre les portes du Déjazet à sa première "vraie" pièce. Pourtant, pas question de se limiter au théâtre : Rom'aric écrit et réalise des courts métrages, monte une petite boîte de prod, crée deux festivals de films courts en Île-de-France, joue, met en scène... et prépare un premier film. La Belle au Bois de Chicago, sa troisième pièce, coécrite avec Géraldine Brandao rencontrée sur un court métrage, a été créée en 2010 à la Comédie Saint-Michel. Après une jolie tournée en province où elle a fait carton plein de spectateurs ravis, cette "comédie de café-théâtre musicale et déjantée" revient cet été à Paris, au Clavel, cette fois. Vous y verrez une productrice tyrannique, un pompier propulsé comédien, des parodies de chansons de films, Chicago et Moulin Rouge !, des jeux de mots parfois potaches mais totalement assumés, des chorégraphies travaillées des heures et des heures, le tout sur fond de conte. Aux côtés de Franck Villette, les auteurs sont sur scène, en "personnages exécrables entre Florence Foresti et Catherine Barma" et en "grand nounouille qui s'y croit à fond et n'hésite pas à se dénuder"... et ils comptent sur vous pour le bouche à oreille !
Portrait par Caroline Fabre
Paru le 29/07/2012

-
Haut