Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Stephen Zezza


La Repasseuse…
… qui chantait, désenchantée
C'est à La Folie Théâtre que la compagnie du Théâtre de la Lune nous propose sa dernière création "La repasseuse qui chantait Besame Mucho". Rencontre avec Hugo Lagomarsino, auteur et metteur en scène de cette pièce.
Écrire cette pièce fut un besoin, une envie de crier : "J'ai toujours fait sortir les choses quand je ne pouvais plus les garder en moi, quand ça déborde ! Je suis argentin d'origine et, pour nous, la femme - mère, épouse, fille -, c'est toujours quelque chose de spécial. Un machisme latent, naïf et intellectuel sûrement. Je voulais créer une pièce miroir de notre société, à travers la vision de cette femme, la repasseuse, qui en est une observatrice constante, à la fois cause et conséquence." Puis la mettre en scène fut une évidence, dans un style almodovarien assumé : "La première approche c'est le 'boléro', et là, Almodóvar c'est le Roi ! Je suis parti du 'boléro', car c'est une musique qui exprime un sentiment profond, je dirais comme Borges avec le tango : 'On ne danse pas le boléro, on l'entend.' On le subit donc, et cette simple repasseuse, tout comme la maîtresse de maison d'ailleurs, subissent : l'amour, les hommes, les caprices de ce monde... À travers sa vie assez banale de femme du peuple, elle nous montre aussi toute la complexité d'une femme du monde. Et tout ça avec
humour, c'est de là qu'elle tire
sa force."
Zoom par Samuel Ganes
Paru le 16/05/2012

-
Haut