Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Michel Vuillermoz
“Introspection”
Actuellement à l'affiche d'"Amphitryon" au Vieux-Colombier dans le rôle de Jupiter, Michel Vuillermoz prépare, avec Laurence Collusi, l'adaptation d'un monologue de Peter Handke pour le Festival d'Avignon.
Pour quelles raisons avez-vous choisi de mettre en scène Introspection de Peter Handke ?
Laurence m'a fait découvrir la force et la beauté de ce texte universel, poétique et intemporel, qu'elle "respire" depuis longtemps. Son rapport intime aux mots de Handke m'a décidé à l'accompagner. Monologue radical, fulgurant, écrit à 24 ans, Introspection est d'une puissance concentrée rarement rencontrée. L'Homme y est traqué dans ses moindres recoins, sans concessions. Nous assistons en temps réel à l'introspection d'une femme - cela pourrait être un homme. Les mots surgissent, s'articulent, se contredisent et nous amènent implacablement à notre propre introspection. J'aime la précision chirurgicale de la parole de Handke. Par ces temps qui galopent, trop souvent factices, il est assez salutaire, je crois, de questionner l'essentiel avec précision.

Quels éléments votre mise en scène mettra-t-elle en relief ?

L'aventure dans le labyrinthe de la parole de Handke est passionnante. Comme toujours, il s'agit de trouver un juste chemin pour que le texte s'entende et résonne. Il n'y a pas d'éléments plus importants que d'autres : le murmure a la même valeur qu'un cri. Nous nous concentrons sur le rythme, les inflexions, les couleurs pour provoquer l'écoute puis s'engager dans la profondeur du texte, la violence de la charge, tout en le gardant à distance. La puissance de cette "confession" n'exclut pas la légèreté, l'élégance et l'humour, bien au contraire. Il y a une dimension virtuose dans la partition de Handke. Je pense aux vertus salutaires des mantras : les mots de Handke sont dotés d'un pouvoir spirituel. Le défi de Laurence consiste à dire, à se raconter, à nous raconter, ici et maintenant.
Interview par Alain Bugnard
Paru le 05/07/2012

-
Haut