Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Jules Pajol


À toi pour toujours, ta Marie-Lou
Après des prolongations à l'Essaïon, la première adaptation française de la pièce de Michel Tremblay est de retour À La Folie Théâtre.
Un appartement miséreux dans lequel une jeune fille, Manon, s'abîme en prières. Surgit alors Carmen, sa sœur aînée, excentrique et délurée, ayant choisi d'embrasser une carrière de "danseuses pour cow-boys" en réaction à la pudibonderie maternelle. Ultime tentative pour arracher sa cadette à ce lieu où elle se complaît dans de trop douloureux souvenirs... Réapparaissent alors sur le devant de la scène leurs parents, Marie-Lou et Léopold, disparus dans un accident il y a dix ans. Les faisant revivre sous nos yeux, les deux sœurs se remémorent les épisodes les plus houleux de leur enfance. Pressée de fuir le carcan familial qui l'étouffait, Marie-Lou épousa précipitamment Léopold, ouvrier porté sur la boisson qui ne sut l'ouvrir à la sensualité, au point qu'elle considéra chacun de leurs enfants comme le fruit d'un viol. Ce texte du Québécois Michel Tremblay, d'un réalisme et d'une cruauté extrêmes, nous plonge dans le cauchemar des familles où seules règnent la haine, la violence et l'amertume. Chacun des comédiens excelle dans sa partition et la mise en scène sobre et précise de Christian Bordeleau, essentiellement axée sur la direction d'acteurs, sert parfaitement les intentions de l'auteur. Seule lumière au cœur de ces ténèbres, un tableau du Christ accroché à l'un des murs, source de réconfort pour le spectateur.
Zoom par Alain Bugnard
Paru le 14/06/2012

-
Haut