Connexion
Accueil Qui sommes nous Comment adhérer Fonctionnement Questions courantes Contactez nous

© Marlene Coulard


Anne Canovas
Elégante et raffinée
Pas simple d'exister aux côtés d'un Francis Perrin survolté ! Dans "Un stylo dans la tête" de Jean Dell, Anne Canovas y parvient sans peine. Cette élégante comédienne campe l'épouse prévenante et inquiète d'un auteur comique fantasque qui a décidé de faire participer, malgré eux, tous ses amis à sa prochaine pièce.
Est-ce que vous êtes heureuse de jouer cette pièce ?
Oui et ça se passe bien, d'autant que je n'avais jamais fait de comédie au théâtre. Je suis surtout une tragédienne. C'est Francis Perrin qui a pensé à moi pour le rôle de son épouse. Les choses se sont faites très rapidement. On m'a appelée pour remplacer une comédienne au pied levé. J'ai passé une audition et dès le lendemain, j'étais engagée. Même si j'ai du métier, j'avais le trac, je n'avais pas fait de théâtre depuis treize ans, car j'ai participé à beaucoup de tournages à l'étranger.

Qu'est-ce qui vous plaît dans la comédie ?

J'aime beaucoup entendre les rires dans la salle, j'aime cette interaction avec le public. Mais la comédie est un exercice difficile, très rythmé et exigeant.

Est-ce facile d'exister aux côtés de Francis Perrin ?

C'est la première fois que nous jouons ensemble. Il est très important que chacun des comédiens ne joue pas dans son coin afin de servir la pièce. L'ego n'a pas sa place dans une comédie de manière à lui conserver toute la cohérence.

Ça crie, ça hurle, il y a des rebondissements... Peut-on parler de comédie de Boulevard ?

Il n'y a pas de porte qui claque ni d'amant dans le placard. Je crois qu'il est plus juste de parler de comédie de mœurs. Tous les caractères des personnages se retrouvent dans la pièce écrite par Victor Aubrac (joué par Francis Perrin), et évidemment, aucun ne s'y reconnaît.

D'où vient cette voix rauque si sensuelle ?

D'une trachéotomie ratée quand j'étais jeune et qui a abîmé mes cordes vocales. D'un problème est né un atout. Grâce à cette voix, je fais également du doublage puisque j'ai notamment doublé Angelica Huston. Ma voix n'a rien à voir avec mon physique puisque je suis souvent appelée pour doubler des femmes noires, voire de vieilles grosses ou des pochardes.

Le grand public vous connaît surtout à travers votre rôle d'Anémone Vitreuil dans Plus belle la vie sur France 3 où vous interprétez une cougar. Cette notoriété vous plaît ?

C'est assez plaisant, à partir du moment où le gens ne sont pas agressifs. Mais je suis très surprise de voir que le public me reconnaît, alors que je ne suis pas un personnage récurrent et que je n'ai participé qu'à quatre saisons. On me reconnaît même en Espagne et en Suisse où j'étais dernièrement pour présenter le prochain film dans lequel je joue : Eva, un drame psychologique de Kike Maillo, déjà prix du public au dernier Festival de Gérardmer et qui a reçu trois récompenses aux Goya 2012 (les César espagnols, ndlr).
Interview par Frédéric Maurice
Paru le 19/04/2012

-
Haut