Connexion
Accueil Qui sommes nous Comment adhérer Fonctionnement Questions courantes Contactez nous

D.R.


L’Italienne
De la vie à la scène,et inversement !
Éric Assous signe une nouvelle fois une comédie désabusée sur le couple qui se termine sur une note d'espoir... ou plutôt, à chacun d'y déceler ce à quoi il a envie de croire !
Elle ne prend pas les aquarelles qu'il lui a offertes, mais emporte ses sous-vêtements sexy ! Bref, leur histoire d'amour se termine sans équivoque. Dans la scène suivante, elle avoue qu'elle le trompe. Allons-nous vivre la chronique d'un amour à l'envers ? Eh bien non ! Un auteur de théâtre a décidé de mettre sa rupture en scène, peut-être pour la comprendre puisqu'il n'a rien vu venir.

Il a engagé une jeune comédienne pour jouer à ses côtés. Pour des raisons pratiques, ils travaillent chez lui. Un brin gênée, elle a obtenu de répéter à l'italienne, c'est-à-dire sans y mettre d'intonation, de sentiment... surtout en ce qui concerne les scènes de baisers ! Pourtant, la nouvelle compagne de l'auteur, de retour de Londres, n'appréciera pas de le voir embrasser une jeune femme. Elle non plus n'a pas saisi qu'il s'agissait uniquement de théâtre... à moins que... ?

Cette pièce a deux attraits principaux. D'abord la présence d'Astrid de Saint-Exupéry et d'Éric Rolland, épatants, qui jouent avec un naturel particulièrement convaincant et jonglent habilement avec les répliques et les personnages. Ensuite, une construction particulière très bien servie par la mise en scène (David Garcia). En effet, nous ne sommes jamais sûrs de ce qui se déroule sous nos yeux : est-ce la vie ? du théâtre ? aujourd'hui ? hier ? demain ? vrai ? faux ? Réjouissant !!!
Zoom par Caroline Fabre
Paru le 23/03/2012

-
Haut