Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Andy Cocq
Le garçon à ne pas manquer !
La valeur n'attend pas le nombre des années : ce nouveau venu dans le monde saturé du one-man-show n'est pourtant pas un perdreau de l'année. Artiste ultratalentueux de comédie musicale depuis près de quinze ans, il tente enfin l'aventure en solo.
Andy Cocq était jusqu'à présent un artiste "ah mais oui". Mais si, souvenez-vous, celui qui jouait Ziggy dans la dernière version de Starmania, celui qui jouait Prince Hubert, une folle éperdue dans le Spamelott mis en scène par Pef, celui qui jouait le confident de Kad Merad dans Rendez-vous... "Aaaah, mais oui !" Désormais, Andy Cocq aspire à devenir un artiste "Mais bien sûr".

Reconnu individuellement et plus seulement noyé dans de pléthoriques distributions de comédies musicales. C'est sur le casting du Soldat rose qu'il fait la connaissance d'Isabelle Nanty. Séduite par sa folie et son univers de doux-dingue, elle lui promet de le mettre en scène dès qu'il aura des textes. Après l'avoir recroisée sur le tournage d'Agathe Cléry avec Valérie Lemercier, il lui livre l'histoire de ce "garçon manqué" qui rêve de chanter et de danser comme Gene Kelly et se sent un peu différent des autres.

Ce parcours, Andy va le jalonner de rencontres avec un prof de danse américain, une prof de chant québécoise, une actrice nymphomane entre autres... La comédie musicale prête probablement l'un de ses meilleurs éléments au one-man-show. Avec le risque de l'y laisser pour de nombreuses années.
Zoom par Frédéric Maurice
Paru le 29/01/2012

-
Haut