Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Flannan Obé
Pluridisciplinaire et extrêmement actif !
Son prénom, d'origine bretonne, lui a valu bien des quolibets à l'école, "flamant rose" entre autres, et aujourd'hui encore on se trompe souvent en l'appelant Florian, Flavien et j'en passe. Mais pour ce qui était de son avenir, pas d'erreur possible : Flannan a toujours su qu'il embrasserait le métier de son père et de sa mère, comédiens eux aussi. "Je ne me suis jamais posé la question, c'était une évidence, une urgence", dit-il. Il commence sa formation à 14 ans au conservatoire de Pantin, la poursuit au cours Florent et, en parallèle, prend des cours de chant, une autre évidence pour lui qui, à 6 ans déjà, jouait du violon et fit ensuite partie du chœur de l'ensemble polyphonique de Choisy-le-Roi.

Il ajouta à tout cela la danse, pour laquelle il avait "des aptitudes sans en avoir les bases". Fort de tout ce bagage et d'un cursus littéraire, il s'apprêtait avant tout à faire carrière au théâtre ne pensant pas un seul instant qu'il pourrait allier théâtre, chant et danse sur scène. Pourquoi ? "Parce qu'on est en France où tout est cloisonné, contrairement à ce qui se passe dans les pays anglo-saxons." Mais la chance est avec lui car il arrive dans le métier au moment où le chant et les spectacles musicaux reprennent énormément de place dans notre pays. Les débuts de Flannan se partageront alors entre théâtre classique et opérette. Puis vient l'aventure du trio musical Lucienne et les garçons, qui durera sept ans et se prolongera par Music-Hall (prix Spedidam aux Molière en 2006). L'année dernière, on a pu à nouveau apprécier son talent dans La Nuit d'Elliot Fall. Entre ces trois spectacles, Flannan ne flâne pas un instant, passant sans cesse d'une opérette à un opéra-bouffe et d'un film à un téléfilm.

Aujourd'hui, il joue à nouveau sur de multiples tableaux dont voici, seulement, le principal : accompagné d'un pianiste, il prépare Tout fout l'camp, récital parlé, chanté et chorégraphié mêlant mélodies françaises (poèmes mis en musique) et chansons.

Il met en scène Les Swinging Poules, trio de femmes interprétant des chansons françaises en mode swing et décalé, ainsi que Mon amie Cordy, spectacle de ses collègues de Lucienne et les Garçons autour du répertoire méconnu d'Annie Cordy.

Pour Elle était une fois... Anne Baquet, il a coécrit la trame, avec Anne Baquet et Gérard Aubert, ainsi que sept chansons et des textes parlés (au Ranelagh en ce moment). Également à l'affiche du Ranelagh, L'Envers du décor est une pièce musicale qu'il a conçue avec Florence Andrieu, dialoguée et où, avec celle-ci et le pianiste Yves Meierhans, il invite les spectateurs à pénétrer dans les coulisses d'un récital d'opérette, humour, règlements de compte et tendresse à l'appui.

Et comme si cela ne suffisait pas, Flannan aimerait aussi avoir le temps de se "confronter à nouveau au théâtre pur, notamment aux textes de Racine, Molière ou Feydeau" !
Portrait par Caroline Fabre
Paru le 17/01/2012

-
Haut