Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Mystéric
Could it be magic ?
Quelle est la différence entre le réel et l'illusoire ? Où se situent le mystère et le secret ? C'est Éric Antoine qui donne le cours, mais ne prenez pas de notes, car finalement tout n'est qu'illusions.
700 000 téléspectateurs pour la rediffusion de son spectacle sur France 4 à la mi-août. Définitivement Éric Antoine est bankable. La magie était devenue un art ringard, fait de tours de passe-passe mille fois répétés et d'assistantes godiches et pailletées. Et puis Éric Antoine est arrivé. Hystérique lors de ses passages dans Incroyables Talents sur M6, il a pris en épaisseur, en maturité. Peut-être est-ce dû à son année et demie passée chez Michel Drucker ? Lui qui a réussi à déclencher une standing ovation du public de Vivement Dimanche, vu l'âge du public en question, on se résout à admettre qu'il y a bien un mélange de talent et de paranormal chez ce garçon.

Pour son nouveau spectacle, son personnage de professeur fou continue de faire la leçon et, cette année, au programme, il a prévu d'enseigner la différence entre la magie et la prestidigitation. Il veut sonder le mystère, le sens de la vie, voire "le cerveau de sa femme" pour donner toute la dimension du travail qui reste à accomplir. Éric Antoine est-il un magicien intello ? Il s'en défend, revendiquant son œcuménisme médiatique, lui qui peut s'enorgueillir d'articles à la fois dans Télérama et Téléstar, qui officie à la fois sur France 2, sur France 4 et sur Gulli, la chaîne des enfants... il se donne les moyens de toucher tout le monde. Quoique le mot "toucher" soit plutôt mal choisi. En effet, il s'essaie cette fois à la "télékinésie". Une technique qui consiste à toucher l'autre sans le toucher : "Je bande les yeux à l'un, et tout ce que je fais à l'autre, le premier le ressent."

Car il n'y a pas de spectacle de magie sans participation du public. Une tradition dans le music-hall anglo-saxon, souvent une petite gêne chez les Français mais toujours un plaisir pour Éric. Il apprécie d'ailleurs particulièrement les grands-mères "qui n'ont plus aucun complexe et retrouvent leur âme d'enfant. Je me souviens de l'une d'entre elles qui m'avait embrassé sur la bouche et avait commencé à y mettre la langue et le petit filet de bave qui va avec".

Mais est-ce qu'Éric Antoine reste le magicien qui fait des petits tours rythmés par ses pensées philosophiques et ses gags ? Plus maintenant. L'argent a été réinvesti, et il passe à un niveau supérieur : la lévitation arrive et il va y avoir de la femme coupée en deux, mais toujours à sa sauce. Si le succès se poursuit, on pourrait donc imaginer un éléphant sur scène, toujours pour servir le propos du magicien ? "Dans dix ans pourquoi pas", confie cet admirateur du travail des showmen de Las Vegas. Du moment qu'il ne s'habille pas en lamé et fourrure comme Siegfried & Roy...
Zoom par Frédéric Maurice
Paru le 25/10/2011

-
Haut