Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Fabian Richard
© Bruno Perroud


Fais-moi une place
Rencontre avec Anthony Michineau, l'auteur, et Ariane Mourier et Fabian Richard aux côtés de qui il joue.
Anthony Michineau
a longtemps travaillé en Vendée où il fut professeur de théâtre dans les lycées, collèges et conservatoires et où il a monté maints spectacles. Il est venu à Paris pour pouvoir mettre en scène les projets qu'il avait et il a eu la chance que "Fais-moi une place" plaise à Arthur Jugnot et ses associés, qui la produisent.

Ariane Mourier

a suivi le cours Florent puis y a enseigné avant de passer des castings et d'enchaîner les rôles au théâtre. On a pu la voir récemment dans Rita on l'aime ou on la quitte au Funambule.

Fabian Richard

a commencé par le théâtre, avant de se produire dans de nombreux spectacles musicaux parmi lesquels Les Dix Commandements, Belles Belles Belles, Panique à bord, ou encore Cabaret, ce dernier rôle lui ayant valu une nomination aux Molière 2007 (révélation masculine) et le prix du meilleur interprète de l'année aux Musicals 2007.



Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Ariane Mourier :
'Jai lu le texte il y a trois ans et l'ai tant aimé que, malgré une jambe cassée et le fait que je n'étais pas dispo, à l'époque, pour la jouer, j'ai quand même passé le casting. L'année d'après, Anthony m'a appelée et j'étais libre !
Fabian Richard :
Anthony et moi étions "amis" sur Facebook. Il a utilisé ce réseau pour dire qu'il cherchait quelqu'un. Je l'ai contacté. J'ai dévoré sa pièce et lui ai demandé de passer l'audition. À ma grande surprise, il m'a répondu "pas besoin, je t'ai déjà vu, tu es le rôle !". C'est tellement rare dans ce métier ! Il m'a ainsi donné l'occasion de sortir du musical à un moment où j'avais l'impression de m'y être laissé enfermer.

Comment Arthur Jugnot est-il arrivé dans votre aventure ?

F. R. :
J'avais joué dans Bonnie and Clyde qu'il produisait et nous étions devenus potes. Je suis allé le voir pour lui demander un coup de main sur la pièce pour Avignon. Arthur et ses associés sont venus nous voir séparément. Chacun ayant aimé la pièce, il m'a dit : "Pour Avignon, ça va pas le faire... mais par contre, on vous produit à Paris au Trévise !"
Anthony Michineau :
Le fait qu'ils soient tous comédiens et metteurs en scène, ça change tout. Ils nous ont laissés libres tout en nous proposant des idées, sans jamais les imposer. Et on a tout gardé. On n'est pas fous ! Ils savaient de quoi ils parlaient !

Qu'ont-ils fait changer par exemple ?

Anthony Michineau :
Ils ont transformé les voix off en vrais personnages, ceux que j'incarne. Par contre, pour Manuel, que nous campions en alternance Fabian et moi, ils ont préféré Fabian. Je n'ai pas pleuré longtemps car je l'avais joué de nombreuses fois et surtout parce qu'un auteur a intérêt à ce que sa pièce marche !

Cette pièce est une comédie romantique.Elle se déroule dans un train dans lequel Camille et Manuel se rencontrent... Qui sont ces personnages ?

An. M. :
J'ai un rôle truculent ! Camille provoque sans cesse des quiproquos et des situations gênantes car elle est libre, pleine de vie, d'humour et surtout très joueuse. Elle asticote Manuel qui la touche et à qui elle souhaite communiquer sa joie de vivre.
F. R. :
Manuel est ancré dans la tradition. Il a beaucoup de barrières, des principes... et une femme chiante, exigeante et castratrice qui ne lui rend pas ce qu'il lui donne. Camille est une bouffée d'air frais. Elle lui fait découvrir un autre monde, fait de légèreté et de joie. Elle le surprend sans cesse.
An. M. :
Je suis tour à tour un gros lourd et un contrôleur qui viennent perturber leur intimité !


Selon Arthur Jugnot, "on sait très vite ce qui va arriver mais on prend un énorme plaisir à voir comment ça va se faire". Pourquoi ?

An. M. :
Malgré sa fin inéluctable, cette histoire ne va pas sans mal. Elle est ponctuée de tas de rebondissements, d'actes manqués, d'engueulades, d'accidents... En sortant, les spectateurs ont le sourire, non seulement parce qu'ils ont ri, mais aussi à cause du grand message d'espoir, en la vie, en l'humain, que la pièce véhicule.
F. R. :
Il y a l'idée que ça peut arriver à tout le monde et les personnages sont si vrais que l'on peut s'identifier à eux. On le sent aux réactions des spectateurs. Ils sont à 100% avec Manuel et, si les hommes ont envie de tomber amoureux de Camille, les femmes ont celle de devenir sa copine.
Ar. M. :
De plus, comme Manuel est très respectueux et n'a rien d'un misogyne et que Camille est intelligente, drôle et féminine, ça sort vraiment de l'ordinaire au théâtre aujourd'hui ! Et le public n'est pas dupe ! Anthony Michineau a longtemps travaillé en Vendée où il fut professeur de théâtre dans les lycées, collèges et conservatoires et où il a monté maints spectacles. Il est venu à Paris pour pouvoir mettre en scène les projets qu'il avait et il a eu la chance que "Fais-moi une place" plaise à Arthur Jugnot et ses associés, qui la produisent.
Dossier par Caroline Fabre
Paru le 23/07/2011

-
Haut