Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Océanerosemarie dans “La Lesbienne invisible”
Humour et homosexualité féminine
Née à Paris voici trente-quatre ans, Océanerosemarie mène en parallèle une carrière de chanteuse et de comédienne. Sous le nom d'Oshen, elle a enregistré deux albums (V2 Music) et parcouru la France mais aussi l'Europe et le Québec. Son tour de chant oscillait entre chansons poétiques intimistes et chansons humoristiques, jusqu'à ce qu'elle décide de scinder les genres. Elle garde alors l'émotion et la poésie pour la musique, ce qui lui vaut de passer dans des salles de plus en plus importantes, et l'humour pour un one-woman-show. Elle crée ainsi La Lesbienne invisible en mai 2009 et se produit au Bout, puis aux Feux de la Rampe où, sans publicité ni communication particulière, son spectacle fonctionne très vite à plein grâce au simple, mais extrêmement efficace, bouche-à-oreille. Certes, la "communauté" homosexuelle se passe le mot mais pas seulement. Résultat, des spectateurs de tous sexes et de tous âges se précipitent pour voir cette fille parler avec franchise, humour, autodérision et lucidité d'homosexualité, mais aussi de tous ceux qui croisent sa route, homos et hétéros confondus, comme d'autres sujets de société qui la touchent et qu'elle aborde sans plus de complexes. Elle passera tout l'été au Petit Gymnase avant de s'installer dans une plus grande salle à la rentrée.

Son spectacle raconte le parcours d'une jeune lesbienne dont personne ne croit à l'homosexualité... car elle ne correspond en rien aux clichés communément véhiculés sur les homosexuelles. L'histoire commence quand une mère, fût-elle psy, parle de sexualité avec sa fille de 15 ans, sans penser à aborder tous les problèmes qui peuvent toucher sa progéniture au plus près. Ainsi, parler d'amour, des garçons et d'enfants n'a pas particulièrement aidé la jeune fille. Elle, elle pensait surtout à Juliette... y compris lors de sa première relation... avec Thomas ! Mais quand on est une toute jeune fille, ce n'est pas toujours facile de faire la part des choses entre sa "meilleure amie pour la vie" et un frisson saphique. Il faudra à Océanerosemarie attendre quelques années pour s'apercevoir de ses préférences sexuelles avec, notamment, l'arrivée dans sa vie d'Aurore, Chloé... D'ailleurs, elle en fut autant surprise que son entourage car, depuis toujours, elle est jolie, féminine, aime se maquiller et porter de belles robes et plaît beaucoup aux garçons. Bref, elle n'a rien de l'archétype communément admis de la lesbienne. Une lesbienne invisible en somme ! C'est avec un humour toujours joyeux, totalement exempt de pathos, de vulgarité comme de sectarisme qu'elle se raconte avec franchise. Aussi, si elle nous fait beaucoup rire, elle parvient aussi à nous émouvoir bien des fois et l'on suit avec un réel plaisir l'aventure de sa vie qui nous mène du foot féminin aux boîtes à filles avec un passage obligé par le coming-out parental et au fil de laquelle Océanerosemarie égratigne de nombreux stéréotypes grâce à quelques répliques bien senties. Impossible donc aux hétéros de se sentir exclus !
Zoom par Caroline Fabre
Paru le 16/07/2011

-
Haut