Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Valérie Baran
© Legrand


Festival Outre-mer veille au Tarmac
Avant de quitter le quartier de La Villette pour rejoindre le XXe arrondissement de Paris*, Le Tarmac nous convie au festival Outre-mer veille. Une célébration de l'univers artistique ultramarin à travers des créations théâtrales, chorégraphiques et marionnettiques.
Éclairer la réalité des outre-mer françaises au-delà des poncifs sur les "enfers de cyclones ou de crises sociales" ou sur les "paradis de cocotiers", telle est l'ambition de l'Année des Outre-mer qui se déroulera tout au long de 2011. Souhaitant bien naturellement prendre part à cet événement, l'équipe du Tarmac organise, du 17 mai au 11 juin, le Festival Outre-mer veille, une manifestation visant à accentuer la visibilité des créations ultramarines. "Outre-mer...

À peine le mot est-il prononcé que s'en viennent les embruns du voyage et du lointain, les chromos et les clichés, les plages, les sables et les soleils, fait remarquer Valérie Baran, directrice du Tarmac. Mais la carte postale a son envers et les poètes, romanciers et dramaturges ne manquent pas de l'écrire. Avec leurs mots marronnés caraïbes, boucanés créoles, enfiévrés dans l'indigo des océans, mâtinés aux senteurs universelles, ils métissent la trame des confluences. Ils dessinent des cartes du Tendre et du rebelle. Ils disent leurs quotidiens, leurs amours, leurs territoires, leurs indépendances, leurs 'ex-îles'. Par les notes, par les mots, par le geste, par le fil, ainsi l'outre-mer veille... Avec ses vigies dont les marges se retrouvent au centre de la création, de la novation, du dire singulier et des rêves pluriels."


Des "mots mâtinés aux senteurs universelles"



Des rêves pluriels qui, à l'occasion de ce festival, puiseront dans les imaginaires d'artistes fidèles du Tarmac, mais aussi de nouveaux venus : l'auteur et metteur en scène D' de Kabal (Contes marrons, diptyque composé d'Écorce de peines et d'Œdipe l'Antillais ou République je te hais mon amour) ; les auteurs Guy Régis Jr (lecture du texte De toute la terre le grand effarement), James Baldwin et Frantz Fanon (lecture croisée de Peau noire, masques blancs et de La Prochaine fois le feu) ; la danseuse et chorégraphe Chantal Loïal qui présente deux créations (On t'appelle Vénus et Makak Janbé Croco - spectacle tout public à partir de 6 ans) ; la comédienne Nicole Dogué (lecture de Colère, texte adapté d'un roman de Marie Vieux-Chauvet) ; les membres du Théâtre des Alberts (Ti Gouya, spectacle de marionnettes pour jeune public à partir de 3 ans). Une sélection de spectacles - pour certains graves, pour d'autres plus légers - qui montrent les sociétés ultramarines à la fois dans leurs douleurs et dans leurs bonheurs, qui disent le monde et le font résonner, qui ouvrent nos regards à des intimités venues d'ailleurs et, par là même, nous amènent à interroger la nôtre.
Dossier par Manuel Piolat Soleymat
Paru le 30/05/2011

-
Haut