Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Nul n’est censé ignorer Lola
Clair Jaz et Nicolas Bienvenu, épisode 1
Dans "Nul n'est censé ignorer Lola", comédie de Mohamed Bounouara (alias Momo des Glandeurs nature), Clair est Lola, follement amoureuse d'un voisin joué par Nicolas. Et "follement" n'est pas un vain mot...
Clair Jaz est une pétillante et drôlissime comédienne vue dans ses one-woman-show, des pièces (Impair et Père avec Roland Giraud, Oscar avec Bernard Tapie...) et des séries télé (Commissaire Valence avec Bernard Tapie, Doc Martin avec Thierry Lhermitte...). C'est aussi la copropriétaire, avec son compagnon Jean-Pierre Huard, de La Comédie de la Contrescarpe à Paris. Nicolas Bienvenu vient du théâtre où l'on a pu le voir dans Hors Piste, La Sœur du Grec, Pigeon Break..., mais il travaille aussi pour la télévision (animation, réalisation, rewriting, coaching...). "... Lola" pourrait bien augurer d'autres aventures communes.

Clair, un théâtre à Paris, vous en rêviez ?
Clair Jaz :
Pas du tout ! Mais le théâtre, c'est notre passion à tous les deux. Aussi, quand Merri a souhaité se défaire de son théâtre, Le Triomphe, on a saisi l'opportunité.

Comment s'est montée "... Lola" ?
C. J. :
Cette pièce, ça faisait trois ans que je projetais de la créer avec Pascal Légitimus... qui avait du boulot par-dessus la tête. Moi, c'est action-réaction aussi. Dès l'acquisition du théâtre, je décide de passer à l'acte... et là, arrive Nicolas...

Comment vous êtes-vous rencontrés tous les deux ?
Nicolas Bienvenu :
Je suis venu voir Clair avec un projet... qui ressemblait beaucoup à "... Lola", qu'elle m'a fait lire. Je lui ai fait quelques remarques, qu'elle avait déjà notées. Et nous voilà !
C. J. :
Oui, on peut dire que ça a immédiatement marché entre nous. Alors, on a demandé à Momo l'autorisation d'adapter sa pièce.

Qu'y avez-vous apporté ?
N. B. :
Notamment le background des personnages, pour faire comprendre comment la détresse de Lola l'amène à cette situation extrême. Elle n'est pas méchante, juste complètement désaxée, en particulier à cause de sa mère, une couguar qui se fiche éperdument d'elle (via la voix de Chantal Ladesou, ndlr). Et on a aussi changé la fin pour qu'un truc complètement barré devienne poignant.
C. J. : C'est formidable à jouer car je passe par toutes les émotions les plus extrêmes ! Pour Nicolas, assis la plupart du temps, c'est nettement plus difficile. Ah oui, le casting est vraiment parfait ! (Éclat de rire général.)

Aux réactions dans la salle, je confirme que les spectateurs le pensent aussi !
C. J. :
Oui, on entend les rires pendant les représentations. Mais quand on lit les critiques des abonnés de Starter qui nous donne un sacré coup de main, on est carrément sur le cul !

Une belle aventure en somme ?
N. B. :
Le terme aventure théâtrale est souvent galvaudé mais, pour nous, ce fut vraiment le cas. Nous avons le même degré d'exigence, tant professionnellement qu'humainement.
C. J. :
C'est pour ça qu'on réfléchit déjà à ce que l'on va écrire ensuite. Mais d'abord, on joue "... Lola" à La Contrescarpe, jusqu'à ce que ce soit plein à craquer... ou que Spielberg nous appelle !
Dossier par Caroline Fabre
Paru le 17/04/2011

-
Haut