Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Comment l’esprit vient aux femmes
Savoir c’est pouvoir
Washington. Années 40. Un "mauvais garçon", ses affaires louches et des papiers que Billie, sa petite amie pas très distinguée, signe sans s'y intéresser. Mais, pour conclure une sordide affaire de pots-de-vin, elle doit dîner avec un sénateur... et sa femme. Le boss décide donc de la faire coacher par un journaliste venu fourrer son nez dans ses affaires. Ignare certes, Billie n'en est pas moins fine mouche. Sûre de son pouvoir de séduction, elle sait obtenir ce qu'elle veut. D'ailleurs, elle a deux visons, ça lui suffit et c'est tout ce qu'elle a besoin de savoir ! Pourtant, à force d'ouvrir livres et journaux, elle se met à poser beaucoup de questions et réalise que la raison pourrait bien l'emporter sur la force... En ces temps de tentation de retour à l'obscurantisme et de troublantes connexions entre politiques et affairistes, Marion Rony a eu l'excellente idée d'adapter cette pièce de Garson Kanin (devenu un film de George Cukor, Born Yesterday, 1950). Car, de ce texte se dégage l'espoir, fou certes, que l'honnêteté et la connaissance pourraient triompher de tout. Mais c'est avant tout une comédie, orchestrée par des comédiens remarquablement choisis : Marie-Charlotte Leclaire, irrésistible en parfaite idiote qui n'en pense pas moins, Ken Higelin, Benoît Tachoires et Richard Leduc sont parfaits. Tous dosent idéalement la part de comique et d'humanité de leurs personnages. Ajoutons la mise en scène tirée au cordeau de Manon et des répliques savoureuses et vous saurez que vous devez courir
Zoom par Caroline Fabre
Paru le 07/04/2011

-
Haut