Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Juliette Galoisy
D.R.


Juliette Galoisy et Serge Noël, ces “chers amis”
“Une écriture acérée et vraie”
Elle finit de jouer "Scooby-Doo" à l'Olympia, et "J'aime beaucoup ce que vous faites". Lui joue régulièrement
"La Cantatrice chauve" à La Huchette. Juliette Galoisy et Serge Noël se retrouvent à la Comédie-Bastille dans "Mes Chers Amis".
Ce théâtre que vous aimez jouer, quel est-il ?
Juliette Galoisy :
J'ai fait de tout : du café-théâtre, du Boulevard, du divertissement. Je suis portée sur la comédie car j'aime faire rire. Mes Chers Amis, c'est encore autre chose ; une pièce porteuse de dualité. Elle fait rire mais c'est aussi une comédie dramatique.
Serge Noël : Effectivement, c'est du divertissement avec un plus ! Quelque chose de féroce, une observation des gens dans une situation étrange. En tant que comédien, j'aime entrer dans la peau de personnages différents sans m'embarquer dans un style donné.

Quel est le sujet de la pièce ?
J. G. :
C'est un homme qui a gagné 37 millions d'euros au Loto et qui décide de s'amuser à faire croire à ses amis qu'il ne les les touchera pas. Leurs réactions seront disproportionnées par rapport à ce qu'il avait envisagé, et ce n'est pas toujours très joli à voir !
S. N. : Oui, ils partent au quart de tour et cela dépasse ses attentes. Mais il laisse faire car c'est très révélateur pour lui.

Comment correspondre aux goûts du public de nos jours ?
J. G. :
Il faut rejoindre le quotidien des gens, car les aventures des pièces nous sont toutes plus ou moins arrivées. Les comédies proches du quotidien plaisent. Il faut aussi que l'on y rencontre des personnages hauts en couleur.

Que dire des auteurs, le duo Guillaume Labbé et Inan Ciçek ?
S. N. :
L'un des auteurs est un journaliste, l'autre scénariste, tout en étant très en phase. La drôlerie de ce qu'ils écrivent vient de la situation et de ce qui en découle.
J. G. : Leur écriture est tournée vers la vie de leurs contemporains. Ce sont des auteurs jeunes, au courant de notre quotidien, de notre langage moderne. Leur écriture est acérée et vraie. Tout le monde ne gagne pas au Loto, mais tout le monde y joue, par contre les réactions des personnages sont aggravées.?C'est le propre du théâtre. Dans l'interprétation et la mise en scène, nous allons vers quelque chose de très comique. On transcende leurs personnages.

Juliette, jouez-vous au Loto ?
J. G. :
Pas du tout. J'ai essayé une fois et je n'ai rien gagné ! Je ne sais pas si cette pièce va me donner l'envie de recommencer.

Serge, vous allez interpréter deux spectacles différents chaque soir, est-ce facile ?
S. N. :
J'aime bien cela. C'est drôle, de passer de Ionesco à un univers différent. Le théâtre est mon univers naturel. Le travail de Thierry Lavat, à la mise en scène, est très beau ; il possède un vrai sens du jeu, ce qui est rare...
Dossier par François Varlin
Paru le 15/02/2011

-
Haut