Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

Sotha
D.R.


Le Café de la Gare
Sotha

Au Café de la Gare, vous avez obligatoirement croisé ce petit bout de femme qui se cache derrière de grands verres fumés, à la caisse, à l'entrée ou la sortie, jouant sur scène... Elle vous a peut-être dit "pour faire pipi c'est trop tard" ou bien "la sortie c'est là et ci mais pas là-bas". Mais Sotha est avant tout la cofondatrice du lieu - avec Dewaere, Miou-Miou, Bouteille... - , sa codirectrice actuelle - avec Philippe Manesse -, et encore metteur en scène, auteur et comédienne. Cyrano m'était conté est sa dernière création.

Pourquoi Cyrano ?

Au lieu d'écrire un pseudo boulevard, dans l'air du temps paraît-il, je me suis fait plaisir avec des personnages hauts en couleur, des situations épiques, de vrais costumes, des cascades... et une époque que j'adore. Les histoires de héros et d'amitiés indéfectibles, comme celle des Trois Mousquetaires, mon livre de chevet, me passionnent.

Mais ce n'est ni tout à fait la pièce de Rostand, ni le livre de Dumas, mais un mix des deux et plus encore ...

Le XVIIe est un siècle foisonnant de jeunes gens doués passés à la postérité, dans le domaine culturel et des sciences. J'ai potassé de nombreux documents pour être bien certaine que tous les personnages que je mets en piste dans ma pièce auraient pu se rencontrer. Et si je fais dire à Molière "On est toujours plus fort en équipe", c'est en clin d'œil à d'autres rencontres faites d'amitié et d'estime réciproque qui ont conduit à la création du Café de la Gare ou du Splendid. Mais c'est avant tout un divertissement appelant le rire !


"Cyrano m'était conté"
Méli-mélo historico-comique

Sotha s'empare du célèbre personnage au grand nez en mêlant sa "vie" à celle du vrai Savinien Cyrano de Bergerac - poète et libre penseur qui inspira Rostand - qu'elle nous montre d'abord enfant (Philippe Manesse, impayable) puis en compagnie des principaux acteurs de la pièce, Madeleine Ragueneau - dite Roxane, cousine de Savinien -, le Comte de Guiche, Christian de Neuvillette, le Capitaine Carbon de Castel-Jaloux, Ragueneau..., mais aussi leurs contemporains, dont les fameux trois Mousquetaires et d'Artagnan - pas encore mousquetaire -, ou encore Molière - pas encore auteur -, Corneille... et même Pinocchio, dont l'auteur aurait pu croiser Rostand et... Jeanne d'Arc (cherchez l'intruse !). Ici, le mélange fourmillant des genres est de règle : les comédiens-Manesse père (Philippe) et fils (Timothée), Christine Anglio (la Pénélope qui n'arrêtait pas de pleurer), Pierre-Jean Cherer et Ange Ruzé - tous formidables, échangent les rôles en permanence ; les duels à l'épée succèdent à ceux en alexandrins ; les calembours s'insinuent entre de solides réflexions sur la vie ou les arts et une connaissance nourrie sur le Grand Siècle - le XVIIe -... Malgré cela, le pièce est fluide et ne part pas dans tous les sens. À conseiller à tous car, que l'on soit lettré ou pas, chacun y trouvera son bonheur dans le rire.
Dossier par Caroline Fabre
Paru le 23/12/2010

-
Haut