Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

© Bruno Perroud


Le Vieux juif blonde
au Petit Théâtre des Mathurins
Sous la direction de Christophe Lidon, Aurore Auteuil interprète "Le Vieux Juif Blonde" d'Amanda Sthers. Un monologue qui navigue entre drôlerie et tragédie.
C'est en 2006, au Petit Théâtre des Mathurins, que la comédienne Mélanie Thierry a créé le rôle de Sophie dans Le Vieux Juif Blonde de l'auteure Amanda Sthers. Un rôle double (aujourd'hui repris par Aurore Auteuil dans le même théâtre) fait de trouble et d'ambiguïté, qui associe l'esprit d'un vieil homme rescapé des camps de concentration à la personnalité d'une jeune femme de 20 ans. Prisonniers l'un de l'autre, ces deux êtres se dévoilent, entre rires et larmes, par le biais d'un monologue à deux voix. "Ils sont deux sur scène, empruntant un même corps, pour des raisons médicales ou de poésie", explique Christophe Lidon. "Ils sont deux et cela devient une fable où la morale de l'histoire est ancrée profondément dans nos peurs d'enfant et dans l'histoire de la seconde partie du XXe siècle. Joseph Rosenblath et Sophie cohabitent et c'est tout le travail de l'acteur qui est bousculé. Lorsqu'un acteur interprète, il se perd dans un incessant va-et-vient entre lui et son personnage. Ici, Amanda Sthers propose à Aurore Auteuil de se perdre deux fois, d'imaginer, de ressentir, et surtout de ne pas perdre les rênes de ce parcours vers la guérison de Sophie, d'abord, enfermée en haut de sa tour de douleur, puis de Joseph, qui se rappelle, qui nous rappelle la vérité."
Zoom par Manuel Piolat Soleymat
Paru le 14/11/2010

-
Haut