Connexion : Adhérent - Invité - Partenaire
Accueil Qui sommes nous Nos services Comment adhérer Questions courantes Contactez nous

D.R.


Philippe Sireuil
pour: Dialogue d’un chien avec son maître
Le metteur en scène belge met en scène une fable satirique de Jean-Marie Piemme, spécialement écrite pour le comédien Philippe Jeusette. À ses côtés dans le rôle du Milou, Fabrice Schillaci.
À quelles facéties nous convie ce conte moderne ?
Dialogue d'un chien avec son maître est une fable en sept séquences, prétextes à digressions sur l'état du monde. Elle relate la rencontre singulière d'un portier d'hôtel vivant dans une caravane et d'un chien qui parle. Cet improbable duo convoque une facette assez curieuse de l'humanité, l'occasion pour Piemme de parler des laissés-pour-compte, de la misère, des dérives idéologiques que traverse le monde politique. Il le fait avec une tonicité et une virulence enthousiasmantes, à l'heure où le politiquement correct rabote dangereusement la liberté d'expression. Cette façon de boxer avec le monde m'a plu, d'autant que le traitement n'est ni misérabiliste ni morbide, le texte soulignant que rien n'est jamais définitivement perdu.

Dans quel univers évoluent les personnages ?

J'ai accentué le côté fellinien de l'écriture de Piemme. Le spectacle rend hommage à ce qu'Antoine Vitez appelait le caractère forain de toute entreprise théâtrale. L'espace scénique est assez simple : un tréteau légèrement incliné, quelques accessoires comme la caravane du portier qui tient de la roulotte de cirque. Le cabot porte des chaussures de clown, qui rappellent celles de Charlot, et deux longues oreilles en fourrure qu'il peut lever à la manière du chien de Boule & Bill ! Les fantômes de Didi et Gogo d'En attendant Godot ne sont pas loin non plus !
Interview par Alain Bugnard
Paru le 15/09/2010

-
Haut